OM, RC Lens : un ancien des deux clubs compare l’ambiance de Bollaert et du Vélodrome

true

Pour Frédéric Meyrieu, ancien du RC Lens et de l’OM, il est difficile de départager deux des meilleurs publics de France…

Passé par l’OM de 1984 à 1989, et par le RC de Lens de 1993 à 1996, l’ancien milieu offensif Frédéric Meyrieu (52 ans), aujourd’hui directeur technique au Racing FC Toulon, s’est confié sur l’ambiance qui règne dans les deux stades. ‘‘C’est très compliqué d’en choisir qu’un, soutient-il. À Marseille, c’est la folie, ça part parfois dans les extrêmes. Au Vélodrome, il y a une ambiance semblable à celles que l’on peut retrouver en Argentine ou au Brésil. Et Bollaert ressemble plus aux stades anglais. C’est plus confiné, le stade est plus petit… » En effet, le Vélodrome peut accueillir près de 30 000 supporters de plus qu’à Lens.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

 »Ce sont deux ambiances de folie ! »

 »Les supporters sont différents aussi, reprend Meyrieu. À Lens par exemple, certains gagnent peu d’argent et consacrent pourtant tout pour leur club. Ils arrivent tous habillés en Sang et Or. C’est différent mais ce sont deux ambiances de folie. » Une chose est sûre, le Varois a pris un grand plaisir à évoluer dans ces deux stades. ‘‘C’était jouissif de faire lever ces publics, notamment lorsque je réussissais des gestes techniques. C’est difficile de l’expliquer, mais c’était un vrai bonheur, ça l’était d’autant plus avec l’OM quand le public du Parc des Princes me sifflait à chaque fois que j’avais le ballon. »