FC Nantes : Rongier doit encore cravacher pour faire oublier Deschamps à l’OM

false

Déjà comparé à Didier Deschamps après trois mois à l’OM, l’ancien capitaine du FC Nantes Valentin Rongier (25 ans) a encore du pain sur la planche. Foi de Jean-Philippe Durand.

L’OM va tenter samedi à Metz de remporter son septième succès consécutif et ainsi égaler du record du club (8) établi sous Marcelo Bielsa. André Villas-Boas a avoué jeudi en conférence de presse qu’il s’agissait d’un objectif du club phocéen pour boucler une première partie de saison aboutie.

L’entraîneur de l’OM ne devrait guère changer son équipe type du moment et faire jouer une nouvelle fois la paire Morgan Sanson – Valentin Rongier, irrésistible dans le pressing. Des deux compères, Sanson est le plus décisif « parce qu’il a ça en lui, sourit Jean-Philippe Durand dans L’Équipe. Il a une formation plus offensive, sent bien les coups. » Concernant l’ancien capitaine du FC Nantes, l’ancien milieu de l’OM est plus mesuré. Notamment dans son parallèle naissant avec Didier Deschamps.

« Rongier doit avoir plus de buts, de passes et moins de retenue »

« Rongier, lui, rend les autres meilleurs, avec sa qualité de passes, son sens collectif. Il a peut-être du Deschamps dans le caractère, car il sait où il veut aller, mais footballistiquement, ça n’a rien à voir, poursuit Durand. Didier était un dur, un pur défensif, excellent récupérateur. S’il aspire à aller plus haut encore, Rongier doit avoir plus de buts et de passes décisives à son bilan, et moins de retenue. Lucien Favre, à l’époque où on jouait ensemble à Toulouse, me disait : ‘‘Si tu veux marquer, va devant le but, et après tu te débrouilleras bien pour revenir avec ton volume de jeu.’’ »

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013