OM : une offre plus avancée que celle d’Ajroudi, un rebond à venir pour le rachat ? 

true

Mohamed Ajroudi, qui porte un projet de rachat de l’OM, n’est pas le seul à s’intéresser au club phocéen. Le dossier pourrait encore bouger prochainement. 

Le projet de rachat de l’OM porté par Boudjellal est bel et bien mené par l’homme franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi (68 ans). L’intéressé a confirmé l’information dimanche soir. « Le vendeur a le droit de refuser, mais en retour, l’acheteur a le droit de garantir la transaction au prix le plus bas possible, c’est finalement une question d’offre et de demande, a expliqué Ajroudi sur Shems FM. Au cas où l’accord serait conclu, je n’assumerai pas le leadership du club. Juste ce qui est convenu avec mes partenaires, Mourad Boudjellal sera le président de l’Olympique de Marseille tandis que je mettrai en œuvre un plan pour le président du conseil d’administration. » 

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Ce même Ajouri a néanmoins refusé de commenter le montant proposé de l’accord, estimé à 700 millions d’euros. Il y aurait une bonne raison à cela. Thibaud Vézirian, bien renseigné sur le dossier du rachat de l’OM, pense que le projet de l’homme d’affaires franco-tunisien n’est pas viable. « Ajroudi est un bluffeur qui n’est pas proche des hautes instances d’Arabie Saoudite. Il vit entre Paris et Tunis. Tant mieux si ça se fait mais il n’y a pas très gros derrière. Sa fortune personnelle ? Il raconte bien plus qu’il n’en a. Pour moi, à la tête de l’OM, ça me fait peur », a fait savoir le journaliste de C-News lors d’un live.

La DNCG et les élections municipales pourraient faire bouger les lignes

Justement, Frank McCourt dispose-t-il d’une offre plus avancée que celle d’Ajroudi ? « C’est possible, poursuit Vézirian. Je sais qu’il y en a une venant des pays asiatiques (Shanghai ?) qui n’a pas été médiatisée. Une offre viable ? Oui, il y a les Saoudiens mais aussi celle de Piriev, d’ailleurs très étonné qu’on ne lui réponde pas du côté de l’OM (…) McCourt pourrait être le grand gagnant de toute ces annonces. Ça peut être un moyen de faire monter les offres concurrentes car les chiffres annoncés sont dans la fourchette haute de ce qu’il attend pour vendre le club. » 

Par ailleurs, ce même Vérizian fait savoir que le dossier du rachat de l’OM pourrait bouger très bientôt en raison des élections municipales et du rendez-vous à venir avec la DNCG.