Stade Rennais – OM (0-1) : les enseignements de la victoire capitale des Marseillais

true

L’OM, pourtant perturbé par une valeureuse formation du Stade Rennais, a réussi à obtenir un succès capital dans la course au podium (1-0).

En s’imposant sur la pelouse du troisième, le Stade Rennais, l’OM a consolidé sa place de dauphin du PSG. Avec un sauveur inattendu dans une soirée où beaucoup de joueurs marseillais ont pourtant déçu.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Strootman, le coup gagnant de Villas-Boas

C’est un but très important que Kevin Strootman a marqué ce vendredi soir. Son deuxième de la saison après un penalty contre Strasbourg en octobre. Un but au goût forcément particulier vu son histoire dans cette rencontre. André Villas-Boas avait en effet privilégié Boubacar Kamara au poste de sentinelle, une expérience qui n’a d’ailleurs pas été très concluante. En faisant entrer Strootman, le coach portugais espérait sans doute corriger les défauts de son milieu mais certainement pas lancer un buteur providentiel. La réussite d’un futur dauphin ?

Camavinga confirme, Lea-Siliki l’accompagne

A chaque gros choc de Ligue 1 pour le Stade Rennais, Eduardo Camavinga est scruté pour mesurer plus précisément son étoffe. Et encore une fois, le jeune milieu du club breton a confirmé son très grand talent. Plus particulièrement dans une deuxième période aboutie où il a grandement contribué à étouffer le milieu marseillais où Valentin Rongier, notamment, a été méconnaissable. Tout comme un Morgan Sanson très discret. Camavinga a également été aidé dans sa tâche par un James Léa-Siliki très performant. Alors que ce dernier est cité parmi les joueurs convoités du Stade Rennais cet hiver, nul doute que Julien Stéphan aura envie de le conserver.

Benedetto déçoit, Radonjic ne passe pas le cap

Plus les semaines, et plus la situation de Dario Benedetto devient inquiétante. L’attaquant argentin, qui avait démarré comme une bombe son aventure marseillaise, semble en grosse difficulté dans le jeu phocéen. Les entraîneurs adverses semblent avoir compris comment éteindre le buteur phocéen qui va devoir dévoiler d’autres qualités pour se sortir de cette mauvaise spirale. Dans le domaine offensif, on notera également la prestation très décevante de Nemanja Radonjic. L’habituel supersub marseillais était titulaire comme contre Nîmes. Mais ce coup-ci, l’ailier a totalement loupé sa partie, ne faisant aucune différence notable. De quoi pousser Villas-Boas à lui rendre son statut de remplaçant porte-bonheur ?

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014