Montpellier : Le passé lensois d’Hilton remonte à la surface

Montpellier peut souffler. Le club du président Louis Nicollin ne sera pas privé pendant quatre mois de son défenseur central Vitorino Hilton. Mais le coup n’est pas passé loin pour le Brésilien qui a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour ne pas avoir déclaré une partie de ses salaires, du temps où il évoluait du côté du RC Lens. En plus de cette peine, l’ancien Marseillais écope d’une amende de 30.000 euros font savoir nos confrères de La Voix du Nord.