Antoine Kombouaré
Antoine KombouaréCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REACTIONS A CHAUD

Nantes – Lens : Kombouaré s'enflamme pour ses Canaris, Haise fait part de son agacement

Ce vendredi soir, c'était deux salles, deux ambiances devant les micros après Nantes – Lens (3-2). Un match assez dingue qui a vu les Canaris remonter deux buts pour finalement s'imposer.

Zapping But! Football Club Trophée UNFP : les joueurs du mois

Comme on pouvait s'y attendre, on a vu un Antoine Kombouaré euphorique se présenter face aux micros d'Amazon Prime puis des conférences de presse : « On fait une entame de match catastrophique, il y a but sur leurs deux premières frappes. En seconde période, on a pris un maximum de risques. On a demandé de presser plus haut (…) On a joué pour faire mal à cette défense (…) On a eu onze nouveaux joueurs en deuxième mi-temps. Ils se sont transformés, ils se sont révoltés (…) C’est une victoire amplement méritée, même si le début de match est catastrophique ».

Kombouaré content d'avoir piqué Moses Simon

Heureux et fier de ses joueurs, le Kanak l'était aussi de son coup tactique : « J’ai joué à cinq derrière car Lens se présente également à cinq. Ces derniers temps, nous étions à la rue défensivement. On a travaillé toute la semaine. On a fait un gros travail tactique, même si ce ne fut pas évident (…) Moses Simon ? C'était un choix qu'il démarre sur le banc. Il n'était pas bien ces derniers temps mais sa réaction du soir, c'est celle d'un grand champion ! »

Haise veut se « poser les bonnes questions »

En face, c'était un Franck Haise fataliste qui a fait face aux micros : « On a fait une 2e période tellement loin de la première. On s’attendait à ce que Nantes vienne nous chercher plus haut et joue avec plus de risques. On a eu beaucoup de difficultés en seconde période à sortir le ballon. On est passés au travers, on n’a pas su répondre. On aurait du se contenter du 2-2 et quand je vois qu’on est totalement ouvert à la 90’, il y a des choses un peu incompréhensibles de notre part ».

Et le technicien artésien pestait aussi contre l'arbitrage qui a fait tourner le match à 1-2 : « Il y a également une circonstance atténuante, pas une excuse, sur la main offensive entraînant le premier but nantais. Je pense qu’il n’y a pas but. Cela n’empêche pas de ne pas avoir été à la hauteur en seconde période et d’assez loin. Si je commence à prendre les excuses quand j’ai 3 ou 4 absences… Ca fait partie d’une saison. On n’a pas été au niveau dans la durée. Je ne vais pas incriminer tel ou tel, ce serait trop facile (…) Il a des motifs d’insatisfactions. On peut être inquiet car ils nous a manqué 45 minutes sur un match, ça fait beaucoup. On va se poser les bonnes questions. Les vraies réponses sont sur le terrain et ce que j’attends en Coupe de France et face à Nice. »

Kombouaré et Haise après Nantes - Lens

Ce vendredi soir, c'était deux salles, deux ambiances devant les micros après Nantes – Lens (3-2). Un match assez dingue qui a vu les Canaris remonter deux buts pour finalement s'imposer. Antoine Kombouaré et Franck Haise n'avaient pas la même analyse.