FC Nantes : comment le FCN a réagi au dernier coup bas de Cardiff pour Sala

true

Alors que le FC Nantes vient de commémorer le premier anniversaire de la mort d’Emiliano Sala, Cardiff City a déposé une plainte contre X au parquet de Nantes.

Cardiff City a décidé de jouer une indécente prolongation dans le dossier Sala. Mardi, le club gallois a en effet déposé une plainte contre X auprès du parquet de Nantes, ficelée par les avocats français du cabinet parisien Dupond-Moretti & Vey.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Pourquoi à Nantes ? « Car la plainte vise en premier lieu le FCN et son président, Waldemar Kita », explique Me Vey dans L’Équipe. Ce dernier évoque notamment de « fortes présomptions quant à l’existence de commissions et rétrocommissions occultes qui devaient être versées à différents intervenants. » 

Cardiff a obtenu des échanges de courriels troublants

Cardiff a également obtenu par inadvertance (grâce à une erreur de renvoi) des échanges de courriels qui ont établi que « Sanogo et Dramé étaient tenus informés de l’opération. » Le club gallois s’interroge aussi sur des faits éventuels d’homicide involontaire. « C’est une énième manœuvre d’un club qui n’a de cesse, depuis un an, d’instrumentaliser ce drame, réagit-on du côté du FC Nantes. Mais nous faisons preuve d’une grande sérénité après cette nouvelle offensive médiatique ». « Nous avons estimé nécessaire de saisir la justice française pour que toute la lumière soit faite sur les conditions de ce transfert et l’organisation de ce vol, explique de son côté le président de Cardiff Mehmet Dalman. Nous estimons que Nantes à une responsabilité, ne serait-ce que dans le choix des personnes qu’elle a mandatées. »

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013