FC Nantes – Décès d’Emiliano Sala : le témoignage poignant de Fabio

FC Nantes : la FIFA attend les explications de Cardiff pour le transfert de Sala

Coéquipier du regretté Emiliano Sala au FC Nantes, Fabio a raconté à la presse anglaise la manière dont il avait vécu la tragédie en janvier dernier.

Parce qu’il est aujourd’hui au FC Nantes et parce qu’il a évolué trois saisons à Cardiff City entre 2013 et 2016, Fabio a été invité par ESPN à témoigner sur la tragique disparition d’Emiliano Sala, dont l’avion s’est écrasé dans la Manche à la fin du mois de janvier.

Le latéral droit des Canaris a expliqué comment le vestiaire avait appris de l’intérieur ce drame humain et comment il avait réagi. Ancien Bluebird et forcément de bons conseils sur le club, Fabio avait longuement discuté avec Sala sur son futur club : « Emiliano a déjeuné avec nous le lundi et mes derniers mots ont été « si je peux faire quoi que ce soit pour t’aider à Cardiff, n’hésite pas s’il te plaît, car je connais le club et la ville ». Il a hoché la tête et m’a dit qu’il m’enverrait un texto si besoin », se remémore le Brésilien, encore très ému.

L’annonce tragique au petit déjeuner

Fabio raconte ensuite le choc du vestiaire en apprenant la disparition du Piper Malibu : « On est revenu le mardi matin à l’entraînement et Nico (Pallois), notre défenseur central, a dit à Anthony, qui travaille au club, pendant le petit déjeuner : « tu peux regarder à quelle heure Sala est arrivé à Cardiff parce qu’il ne m’a jamais envoyé de texto. Il m’a prévenu quand il était dans l’avion, et m’a dit qu’il me dirait quand il serait arrivé ». Nico n’était pas inquiet. Nous nous sommes assis pour manger, comme d’habitude, tous ensemble. Puis Anthony est revenu et a dit : « Nico, viens voir ». Puis il a dit : « l’avion a disparu ». Nico était dévasté. Puis Anthony a prévenu tout le monde. Les gens ont commencé à pleurer. Quand tu entends que l’avion a disparu, tu crains que quelque chose de terrible soit arrivé. Tu veux croire à autre chose, mais… »

Réfugié auprès de ses proches

L’ancien défenseur de Manchester United a ensuite raconté comment la vie s’était arrêté au club jusqu’au match de Saint-Etienne dix jours plus tard. « Je suis rentré chez moi, j’ai pris ma famille dans mes bras et embrassé mes filles. Le match suivant a été décalé et le suivant était contre Saint-Étienne à domicile. Cette nuit fut si intense émotionnellement. Tout le monde pleurait avant le match, moi y compris. Nous avons joué un match dans ce contexte, avec les fans qui chantaient le nom de Sala encore et encore… »

Arnaud Carond