FC Nantes – EXCLU N’Doram : « Si on m’appelle à Nantes, je ne dirai pas non »

Présent pour assister au match face à l’AS Monaco dimanche dernier, Japhet N’Doram livre pour But! Nantes son sentiment sur la saison du FC Nantes.

“Japhet, t’es le meilleur !” En sortant du stade, dimanche 28 février après le nul entre Nantes et Monaco (0-0), voilà comment un supporter a interpellé l’éternel Sorcier de la Beaujoire, invité par le président Waldemar Kita pour célébrer les 50 ans de l’attaquant. Ce jour-là, il était accompagné de Patrice Loko, David Marraud, Claude Makelele et Nicolas Ouédec. Et c’est lui qui a donné le coup d’envoi entre ses deux anciens clubs.

But! Nantes : Japhet, vous étiez invité à la Beaujoire pour le match entre Nantes et Monaco, l’occasion de célébrer vos 50 ans, fêtés la veille. C’était un bel anniversaire, non ?
Japhet N’DORAM : Oui, c’était l’un de mes plus beaux anniversaires ! J’ai été très flatté par cette invitation ! Je suis venu parce que ce sont mes deux anciens clubs qui s’affrontaient et je n’ai eu que deux clubs dans la vie, c’était donc tout à fait normal d’être présent. Mais que les années passent vite ! On a passé un très bon après-midi. Nantes méritait un résultat plus positif que Monaco, qui était venu chercher le nul. Il ne manquait que des buts.

“Une Coupe d’Europe à Nantes, ça sera l’idéal. Vu tout le travail fait parla famille Kita, ce serait une belle récompense.”

Il n’a manqué que des buts parce que les attaquants avaient peur de marquer sous vos yeux. Ils auraient forcément fait moins bien que Japhet N’Doram !
(Rires) On leur a mis une pression supplémentaire car il y avait aussi Loko et Ouédec, les deux grands buteurs de ma génération. C’est vrai qu’on aurait bien voulu voir des buts !

Votre cœur était-il plus Nantais ou Monégasque ?
Les deux ! Donc le nul m’a un peu arrangé (rires), et c’est ce que j’avais pronostiqué avant en plus ! Après, mon fils fait partie de l’effectif de Monaco (ndlr : le défenseur Kevin N’Doram)… Mais côté résultat, j’aurais quand même souhaité que Nantes gagne pour se rapprocher des places européennes car je suis persuadé que Monaco terminera 2e.

Ce n’est pas fini, Nantes peut encore finir européen !
Oui, ce n’est pas fini, mais sur le contenu de ce match, je dirais que Nantes a perdu deux points. Ils ont manqué de justesse dans l’avant-dernier et le dernier geste pour prendre de l’avance au classement.

Nantes comme Monaco ont beaucoup changé depuis votre passage !
Oui, et aujourd’hui, ça fait plaisir de revoir les deux clubs rejouer les premiers rôles, ce qui était le cas à mon époque. Une Coupe d’Europe à Nantes, ça sera l’idéal. Vu tout le travail fait par la famille Kita, ce serait une belle récompense.

Un retour au FC Nantes, c’est envisageable si on vous appelle ?
Je suis nantais, j’ai toujours vécu ici, c’est mon club de cœur, un peu plus que Monaco car j’y ai connu plus de moments de gloire. Si on m’appelle, je ne dirais pas non, je n’ai jamais fermé la porte vis-à-vis du FC Nantes !

Propos recueillis par Charles GUYARD

Retrouvez cet entretien et beaucoup d’autres dans le dernier numéro de But! Nantes, disponible en kiosques ou sur notre boutique.