FC Nantes : Gourcuff a de bonnes raisons de prendre le Mercato avec distance

true

Christian Gourcuff, l’entraîneur du FC Nantes, a livré son avis sur la gestion des transferts à l’heure actuelle. Un domaine dont il semble s’éloigner.

Ces derniers temps, au FC Nantes, un nom revient de plus en plus régulièrement : Mogi Bayat. L’agent belge, directeur sportif officieux du club nantais, prend une place de plus en plus grande dans le Mercato nantais. Et cela tombe bien puisque Christian Gourcuff semble prendre le monde de transferts avec beaucoup de distance.

En conférence de presse ce jeudi, le coach nantais a expliqué pourquoi le Mercato actuel, qui fait la part belle au réseau et aux agents, complique la donne. « On peut essayer d’être différent, oui. Aujourd’hui, le monde des agents a pris une importance primordiale et comme je l’expliquais au mercato hivernal, ce sont les réseaux qui permettent de concrétiser les velléités. Vous pouvez vouloir un joueur mais si vous n’êtes pas bien avec l’agent, c’est plus compliqué. C’est la réalité », estime Gourcuff.

La place grandissante du monde des agents

Bien que toujours partie prenante du recrutement, l’évolution du marché des transferts semble donc laisser Gourcuff plus éloigné de ces préoccupations. D’autant plus que son rapport à l’argent est également compliqué. « Par expérience, partout où je suis passé, je me suis occupé du recrutement et je sais que parfois, avec certains agents c’est plus facile qu’avec d’autres. Mais ça ne veut pas dire que ce sont eux qui ont finalement décidé de la venue de la recrue. Aujourd’hui, les problèmes d’argent ne m’intéressent pas du tout. Je me souviens, il y a dix ans, ce n’était pas dans ces proportions. Les agents étaient là pour défendre les intérêts des joueurs, il n’y avait pas tant d’intérêt autour. Il faut prendre ça en compte à présent. Il est également normal que les entraîneurs en place sur une courte durée dans un club, ne s’impliquent pas forcément de la même manière. Le choix des joueurs engage une responsabilité financière et plus longue dans le temps que leur engagement dans le Club », a détaillé le coach nantais.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014