FC Nantes : Gourcuff en mode Guy Roux avant le déplacement à Nîmes

true

A l’instar de Guy Roux en son temps, Christian Gourcuff veut d’abord atteindre la barre des 45 points avec le FC Nantes avant de nourrir d’autres ambitions.

Si le FC Nantes s’est replacé dans la course aux premières places avec ses deux victoires lors des trois derniers matches, n’allez pas encore parler d’Europe à Christian Gourcuff. A l’expérience, le coach des Canaris ne veut pas s’enflammer.

« Il a suffi de huit jours avec trois matches et les écarts se sont creusés. En gagnant Toulouse et Dijon, on s’est donné un petit peu d’air avec des équipes qui se trouvent plus distancées. Ce n’est pas fini, mais les écarts se sont creusés », a-t-il rétorqué avant de reprendre une formule classique de Ligue 1 : « Guy Roux n’a rien inventé en parlant de la barre des 42 points. Tant qu’on ne les a pas, on pense au maintien. Ça n’exclut pas d’avoir des ambitions après, mais chaque chose en son temps. La priorité, c’est déjà de se rassurer et de prendre un écart avec les mal classés ».

« Nîmes, ce n’est pas le bon moment de les prendre »

Forcément, le déplacement sur la pelouse de Nîmes a une saveur particulière en ce sens. Christian Gourcuff redoute beaucoup la bête blessée gardoise : « Ce n’est pas le bon moment de les prendre, mais on ne choisit pas et il ne faut pas trop se poser de questions. Ce n’est pas original, mais il n’y a pas de match facile. A Paris, on a réalisé un meilleur match que celui effectué à Metz. Pour nous, compte tenu de nos caractéristiques, ce sont peut-être des matches plus difficiles à gérer ».

Le technicien breton a bien conscience que le déplacement aux Costières sera une bataille face à une équipe « en difficulté » avec les nerfs à vif : « Il faut qu’on soit capable de faire face, qu’on reste calme et qu’on s’impose par le jeu. Il faudra qu’on soit capable de jouer sous pression. C’est indispensable pour être serein et avoir des ambitions tout simplement ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008