FC Nantes : La Brigade Loire s’inquiète du rachat du club et se prononce pour « un changement total » de direction

FC Nantes : des doutes sur le projet de reprise porté par Benjamin Leigh Hunt ?

Ce dimanche, la Brigade Loire, le groupe de supporters du FC Nantes, s’est réunie à La Beaujoire afin de demander des explications sur le projet de vente du club à un investisseur étranger.

C’est le site 20 Minutes qui donne l’information, comme souvent lorsqu’il s’agit de l’actualité du FC Nantes : ce dimanche midi, une petite centaine de supporters nantais, membres de la Brigade Loire, se sont rassemblés devant la boutique officielle des Canaris, et ceci afin d’ «alerter les pouvoirs publics sur la reprise du FCN ».

Le club pourrait être vendu par Waldemar Kita à un fonds d’investissement britannique représenté par Benjamin Leigh Hunt pour 100 M€.

La métropole nantaise étant propriétaire du stade et du centre d’entraînement, la Brigade Loire demande aux élus locaux de prendre position et d’avoir des garanties sur les nouveaux investisseurs. « En conflit ouvert avec Kita, la Brigade Loire veut faire entendre sa voix et défendre les valeurs chères à l’institution », écrit David Phelippeau, le journaliste de 20 Minutes.

« Les premières informations sont floues et inquiétantes aussi bien sur le futur repreneur que sur le futur organigramme avec le maintien de la direction du club comme Franck Kita à la tête [malgré la vente du club, le fils du président Waldemar Kita pourrait devenir président du FCN], explique Romain Gaudin, porte-parole de la BL. On demande plus d’infos et rapidement. Il faut savoir les réelles intentions du repreneur… »

Romain Gaudin a ensuite regretté le manque de transparence, d’informations liées à la vente du FCN. « On demande aux élus de s’informer, de se prononcer sur le sujet et qu’ils prennent une vraie position en faveur du FC Nantes. Le club est potentiellement en train de passer entre les mains d’un fonds d’investissement étranger. On aimerait être rassuré et avoir des garanties. On reste inquiet et vigilant sur ce qu’il se passe. »

Une banderole : « Kita changer, autant le faire complètement. Stop FC Kita », a été déployée. Ceci pour condamner le fait que le président du FCN et son fils Franck souhaitent conserver un rôle au club, tout en le vendant.

LH