FC Nantes : la vraie raison des perquisitions au siège du FCN 

Comme déjà évoqué, des perquisitions ont eu lieu depuis hier dans les bureaux du FC Nantes, à la Jonelière et à Paris. Mais pas vraiment pour des transferts douteux.

Le FC Nantes n’avait pas besoin de ça. En pleine saison atone et au beau milieu du drame Emiliano Sala, des perquisitions ont été menées très tôt ce mardi matin, à Nantes ainsi que dans la capitale.

Si ces opérations de police auraient éventuellement pu concerner le dossier Anthony Limbombe, dans le viseur de la justice belge via l’agent Mogi Bayat, incarcéré avant d’être libéré sous caution, L’Équipe affirme ce mercredi qu’elles sont en réalité liées à une enquête pour fraude fiscale présumée qui concerne Waldemar Kita ! Le parquet national financier (PNF) confirme à ce titre l’ouverture d’une enquête.

Selon les informations de 20 Minutes, toutes les affaires du président des Canaris doivent être épluchées par la brigade financière ces prochaines heures. Une affaire qui tombe décidément très mal pour le FC Nantes, avant un match capital pour le maintien face aux Girondins de Bordeaux ce dimanche à la Beaujoire (15h).

Symboliquement, il marquera aussi les retrouvailles de Vahid Halilhodzic avec ce même FCGB, l’aller au Matmut Atlantique ayant été un vrai calvaire pour sa première sur le banc des Canaris (0-3).

JP

Supporters NANTAIS, votre APPLICATION 100% Canaris est disponible.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play