FC Nantes : le podium, la renaissance d’Adryan… Koffi Djidji optimiste pour la fin de saison

Actuellement blessé, Koffi Djidji était l’invité de l’émission Canariplay ce mardi sur France 3 Pays-de-Loire. Le défenseur du FC Nantes a évoqué son état de forme et celui des Canaris, tenus en échec samedi à Toulouse (0-0) mais invaincus depuis treize rencontres toutes compétitions confondues.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Son retour de blessure

Ça avance. Peut-être pas ce weekend mais le prochain, ça devrait être bon.

Son statut

Tout le monde veut jouer mais il y a de la concurrence. Quand le coach m’aligne, je dois lui rendre cette confiance. Que ce soit Vizca, Lorik ou moi, et même le reste de l’équipe, je pense qu’on fait un bon travail défensif puisqu’on est la troisième meilleure défense. Quand je suis sur le terrain, j’essaie de faire de bonnes prestations pour garder cette place de titulaire.

Le match nul à Toulouse

On a su se procurer des occasions, ce n’était pas un rythme d’enfer, il y a eu du déchet technique. C’est un nul qui a un peu un goût de défaite mais on reste invaincu, ça nous permet de garder cette dynamique. Il reste beaucoup de choses à travailler et la répétition des matches engendre beaucoup de fatigue.

Le podium, pourquoi pas ?

On est contents de pouvoir enchaîner ces matches sans perdre. C’est plus intéressant de gagner que de faire match nul, mais on veut garder cette invincibilité le plus longtemps possible. Pourquoi ne pas aller titiller la deuxième ou troisième place ?

Un FC Nantes d’attaque

Notre jeu se porte plus rapidement vers l’avant. On arrive à marquer, ce qui était notre gros problème. On ne procure beaucoup d’occasions mais on n’arrive pas à tenir 90 minutes, surtout quand on mène, et ça nous porte préjudice. C’était le cas contre Bordeaux. À Troyes aussi, sur la fin, c’était chaud. Il faut tenir ce rythme pendant tout le match.

Le réveil des individualités

Gillet a apporté quelque chose, c’est sûr. Sur ses prises de balle, il va aussitôt vers l’avant. Mais Adryan aussi montre un autre visage. Il a bossé physiquement. Ça se voit en match. Quand il fait un dribble, il arrive à éliminer son défenseur. Sightorsson revient également à un niveau intéressant. Certains joueurs se sont remis en question quand le coach et le président leur ont un peu fait la morale.