par Alexandre Corboz

FC Nantes : les Canaris n'oublient pas Sala mais retrouvent un peu de joie

Ambitieux en Coupe de France, Vahid Halilhodzic était surtout soulagé de voir le FC Nantes revivre après la quinzaine compliquée connue par son groupe suite à la tragique disparition d'Emiliano Sala.

Ce samedi, le FC Nantes s'est arraché pour éliminer l'Entente Sannois-Saint-Gratien (National 1) et se hisser en huitièmes de finale de la Coupe de France. Au delà de la victoire 1-0 de son équipe face à une formation coriace qui avait sortie Montpellier au tour précédent (1-0), Vahid Halilhodzic a souligné face aux micros l'importance d'avoir retrouvé une vie de groupe après le traumatisme de la disparition d'Emiliano Sala.

« Le groupe recommence un peu à vivre »

« C'est la première fois depuis un moment que les joueurs ont crié dans le vestiaire. C'est bien, le groupe recommence un peu à vivre. Parce que je vous le dis franchement, on a vécu un moment plus que difficile. Maintenant commence la deuxième phase de notre redressement après ce mois de mercato qui nous a fait beaucoup de mal », explique le Bosnien.

« Créer un esprit de coupe »

Content de son équipe « combinée avec des garçons qui ne jouaient pas beaucoup », satisfait d'avoir vu son attaquant Kalifa Coulibaly trouver le chemin des filets, « coach Vahid » commence désormais à voir plus loin dans la compétition, à seulement quatre matches du Stade de France et à quelques jours de recevoir le Toulouse FC : « On va essayer de créer un esprit de coupe. On a passé deux tours, il ne faut pas s'arrêter maintenant et aller le plus loin possible. Pourquoi pas jusqu'en finale ? Après, ça dépend de beaucoup de choses ».

Arnaud Carond