FC Nantes - Mercato : des soldes en Principauté, et si Kita en profitait ?
par Mathias Merlo

FC Nantes - Mercato : des soldes en Principauté, et si Kita en profitait ?

À la recherche d'un latéral et d'un buteur, le FC Nantes pourrait profiter du dégraissage massif entrepris par l'AS Monaco.

 

À un peu plus d'une semaine de la reprise de la Ligue 1, le FC Nantes n'a pas bouclé son mercato. Les Jaune et Vert sont les spécialistes des transferts à la dernière minute. Cette saison, les Canaris ont bien anticipé sur les dossiers Castelletto et Chirivella, tous deux arrivés sans payer d'indemnités de transferts. La saison passée, ils évoluaient respectivement à Brest et à Liverpool.

Mais, Christian Gourcuff attend encore les venues d'un arrière latéral polyvalent et un avant-centre. Pour l'heure les rumeurs se multiplient, sans qu'une cible claire et précise ne se dégage. En plein destockage de son effectif, l'AS Monaco pourrait avoir des joueurs susceptibles d'intéresser Waldemar Kita.

Jorge en défense, Grandsir en attaque ?

Selon l'Équipe et l'AFP, Niko Kovac, entraîneur de l'ASM, a pris la décision d'écarter dix joueurs. Des indésirables qui devront se trouver un nouveau point de chute. Cette liste noire est notamment composée de Keita Baldé, Jemerson, Youssef Aït Bennasser, Adama Traoré, Samuel Grandsir et Jorge.

Ces deux derniers éléments sont susceptibles de correspondre aux attentes de Christian Gourcuff. La saison passée, Samuel Grandsir (24 ans) était sur les tablettes du FC Nantes. Finalement, l'ex-international français moins de 21 ans avait rejoint en prêt le Stade Brestois. En Bretagne, il a marqué 3 buts et délivré 1 passe décisive en 24 matches de Ligue 1. Il est sous contrat jusqu'en 2023 avec le club du Rocher.

À 24 ans, Jorge se retrouve aussi dans l'impasse à l'AS Monaco. De retour d'un prêt à Santos en décembre dernier, le latéral gauche n'a disputé aucun match de Ligue 1. Il a réalisé deux apparitions en coupe de France. Sous contrat jusqu'en 2021, l'international brésilien devra se relancer. Aucun doute que Monaco serait ravi, à l'instar des autres indésirables, d'assainir sa masse salariale avec les départs de Grandsir et Jorge.