FC Nantes – Mercato : le dossier Roger Assalé ouvert cette semaine ?

true

Cible de Christian Gourcuff, Roger Assalé saura cette semaine si Leganes lève son option d’achat ou non. Dans le cas contraire, le FC Nantes pourra s’activer.

En quête d’un attaquant, le FC Nantes n’a pas trouvé la perle rare lors du premier Mercato. Si Waldemar Kita est effectivement prêt à investir, les Canaris ont fait le choix d’attendre le deuxième marché des transferts pour bénéficier de toutes les options possibles avec l’ouverture des marchés anglais, italiens, allemands et espagnols.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Certaines saisons touchant à leur terme, le FCN va pouvoir amorcer quelques discussions dans les prochain jour. Sur ce poste tant recherché, la priorité de Christian Gourcuff est connue de tous. Le coach breton aimerait récupérer Roger Assalé (26 ans), actuellement prêté par les Young Boys de Berne à Léganes (12 apparitions en Liga, 2 passes décisives seulement). Jusqu’à présent, le dossier était impossible à lancer du fait de l’option d’achat prioritaire et automatique dont dispose la formation espagnole en cas de maintien (comprise entre 5 et 6 M€).

Leganes en L2, l’option d’achat tombe à l’eau !

Option dont l’issue devrait être connue dans la semaine puisque, malgré une série inespérée de deux victoires et un nul sur les trois derniers matches, Léganes se retrouve 18e du championnat et aux portes de la Segunda division (32 points contre 36 pour ses deux devanciers au classement).

L’avenir espagnol de Roger Assalé pourrait même être réglé dès jeudi soir (21 heures) sur la pelouse de l’Athletic Bilbao. Pour se maintenir en vie avant la 38e journée de Liga, Leganes doit non seulement gagner mais espérer que ses rivaux pour le maintien du Deportivo Alaves (en déplacement au Bétis) et du Celta Vigo (qui reçoit Levante) ne fassent pas de même.

Cruel pour Léganes, ce scénario arrangerait bien les affaires du FC Nantes. En effet, l’international ivoirien (20 capes) rentrerait alors en Suisse à compter du 20 juillet. Du côté des Young Boys, Assalé n’a plus qu’un an de contrat. Une situation d’urgence pour le club helvète qui permettrait de poser les bases d’une négociation à des tarifs moins élevés que ceux négociés en Espagne…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008