FC Nantes – Mercato : le FCN a changé de braquet pour dénicher les futurs talents

true

Les formateurs du FC Nantes, conscients de devoir se réinventer, ont décidé de changer leur mode opératoire pour favoriser l’émergence de joueurs à d’autres postes.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

La réussite de Valentin Rongier à l’OM ne doit pas faire oublier qu’il possède l’ADN du FC Nantes. Ancien capitaine des Canaris, le milieu de 25 ans est passé par toutes les catégories de la Maison Jaune avant de devenir celui qui régale aujourd’hui les supporters du club phocéen.

Au FC Nantes, Rongier s’est développé grâce à la propension du club à former des milieux relayeurs doués avec le ballon. « C’est notre marque de fabrique, éclaire dans 20 Minutes Samuel Fenillat, directeur du centre de formation du FCN. Inconsciemment, on est attirés par des joueurs qui combinent. S’il avait pu jouer avec onze milieux de terrain, Raynald Denoueix l’aurait fait. » Cet axe de recrutement tend toutefois à basculer depuis quatre ans, afin de développer d’autres profils complémentaires à ceux du milieu de terrain (défenseurs et attaquants).

Le FC Nantes veut attirer moins au milieu

« Il faut des joueurs qui valident le travail réalisé par ces milieux de terrain, détaille le recruteur en chef Mathieu Bideau. Tu ne peux pas jouer avec dix Louza. On se focalise donc sur d’autres types de joueurs. » Le FC Nantes recrute ainsi en post-formation des profils souvent absents à la Jonelière, avec des moyens plus limités que d’autres clubs. C’est sans doute aussi pour cela que les bons attaquants de pointe viennent régulièrement à manquer chez les Canaris.

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013