FC Nantes – Mercato : les Canaris cherchent à renforcer leurs ailes

true

Dans la quête d’un latéral polyvalent, le FC Nantes s’intéresserait à Pedro Rebocho (EA Guigamp) et Kiko Femenia (Watford). Le suspens reste grand.

 

Pour son mercato, le FC Nantes a dicté ses priorités. Un buteur et un arrière latéral polyvalent sont recherchés. Dans sa quête, pour l’instant, les pistes des Canaris sont restées vaines. Au plus grand regret de Christian Gourcuff qui souhaite finaliser au plus vite son groupe professionnel.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Ces dernières heures, deux rumeurs sont sorties du chapeau. Les Jaune et Vert s’intéresseraient à Pedro Rebocho et Kiko Femenia pour renforcer ses flancs. Les deux joueurs ont l’avantage d’avoir demandé un départ à leur club respectif.

Kita veut profiter des déboires de certains clubs pour renforcer le FC Nantes

Rentré de son prêt à Besiktas, Pedro Rebocho est toujours un joueur de l’EA Guingamp. Le latéral gauche, sous contrat jusqu’en 2022 en Bretagne, ne veut pas évoluer en Ligue 2. À 25 ans, le Portugais cherche à rebondir au plus haut niveau. Dans sa situation, Guingamp aura des difficultés à réclamer une forte somme pour un élément qui reste attractif sur le marché des transferts.

La situation vécue par Rebocho ressemble à celle de Kiko Femenia. À 29 ans, l’Espagnol sort d’une saison concluante en Premier League avec Watford. Il a joué 28 rencontres dans l’élite anglaise. Problème, le club londonien a été rétrogradé en Championship. Sous contrat jusqu’en 2021, l’ancien du FC Barcelone pourrait se retrouver libre grâce à une clause dans son contrat. Selon Alexandre Nomballier, le FCN se serait renseigné sur la situation du latéral droit. Cette fois, à la vue des salaires proposées dans l’élite anglaise, le FC Nantes devra réaliser un plus gros effort. Surtout, Valence s’est montré intéressé par les qualités du natif de Sanet y Negrals (Espagne).

Avec ces deux pistes, Waldemar Kita aimerait réaliser les désirs de Christian Gourcuff. Surtout, le président du FCN débourserait peu de deniers pour renforcer les flancs de la défense nantaise. Il pourrait par la suite se concentrer sur le chantier de l’attaquant, qui sera forcément beaucoup plus coûteux. Mais, selon Philippe Mao, coordinateur sportif, les Nantais pourraient miser près de 10 millions d’euros. Le mercato est loin d’être bouclé du côté de l’Erdre.