FC Nantes – Mercato : pourquoi l’OM n’a rien à craindre pour le transfert de Pape Gueye

true

Ciblé par le FC Nantes, Pape Gueye s’est engagé avec l’OM pour quatre ans. Une belle affaire malgré un contexte juridique qui pose interroge.

Le FC Nantes a raté un gros coup dans ce début de mercato estival. Les Nantais avait réussi à convaincre Jean-Charles Castelletto et Pedro Chirivella, libres de tout contrat, de rejoindre l’Erdre. Visé par le FC Nantes, Pape Gueye (21 ans), plus sous contrat, a choisi l’OM pour découvrir la Ligue 1. 

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Le milieu de terrain était parti libre du Havre, ce 30 juin. Problème, en janvier, Gueye s’était engagé sous la forme d’un pré-contrat à rejoindre Watford. Les Hornets avaient même officialisé l’arrivée de l’international moins de 19 ans sur les réseaux sociaux.

Mais, rapidement après l’annonce, l’entourage de Gueye avait émis des réserves sur la validité de l’acte signé avec le club londonien. Une lettre de résiliation a été envoyée mi-mai à Watford. Le natif de Montreuil a engagé une rupture unilatérale de contrat. Dans ce document, il a indiqué qu’il ne voulait plus rejoindre l’Angleterre en raison d’un conflit avec ses anciens conseillers. Un bel imbroglio.

Le FC Nantes sur les rangs… L’OM double la concurrence !

De nouveau libre, plusieurs clubs de Ligue 1, à l’instar du FC Nantes et de l’OM, faisait la cour à Gueye. Finalement, ce sont les Olympiens qui ont tiré le gros lot pour les quatre prochaines saisons. Forcément, des questions juridiques se posent.

Nos confrères de RMC ont mené leur enquête. Selon un juriste spécialiste des conciliations dans le cas de rupture de contrat, le club phocéen « ne risque quasiment rien ». Avant de poursuivre son état des lieux de la situation : « On l’a vu à l’époque avec les joueurs qui ont quitté le Sporting Portugal. Le risque se porte surtout sur le joueur. »

Dans le dossier de Gueye, il y a eu uniquement une signature d’un pré-contrat. Le contrat n’a jamais été paraphé avec Watford. Et, le juriste poursuit : « Watford devrait se préparer à une instruction qui devrait durer au moins un an avant un jugement. Et d’ailleurs, le joueur pourrait alors faire appel devant le TAS. Cela prendrait au moins deux ans. En clair, pour faciliter les choses, Watford aurait tout intérêt à contacter l’OM pour trouver un petit accord à l’amiable. » Gueye est devenu la deuxième recrue du mercato estival, après la levée de l’option d’achat auprès de Villarreal pour Alvaro Gonzalez. Au grand dam du FC Nantes, les Canaris ont raté l’opportunité Gueye.