FC Nantes – Mercato : qui es-tu, Arnaud Souquet ?

D’après les dernières rumeurs, la cellule de recrutement du FC Nantes suivrait la trace d’Arnaud Souquet, ancien joueur du LOSC qui évolue actuellement au Poiré-sur-Vie. Qui est-il vraiment ?

Un latéral droit, doublé d’un milieu défensif

Son nom ne vous est peut-être pas complètement étranger et cela est bien normal. Ce n’est pas parce-qu’Arnaud Souquet joue désormais en National qu’il est un inconnu du grand public. En 2009, ce dernier avait en effet inscrit un but en faveur du LOSC en Ligue Europa face au Slavia Prague ! Produit du club nordiste, après avoir débuté sa carrière à Vincennes au même titre que Blaise Matuidi ou Yacine Brahimi, Souquet fait le choix de quitter sa région natale pour rallier Lille après avoir refusé de rejoindre le Paris Saint-Germain (son père avait rencontré le président d’alors Alain Cayzac). Le joueur de 23 ans, au gabarit moyen (1,80m pour 74kg) et qui peut à la fois jouer comme milieu défensif ou latéral droit, franchit les étapes très rapidement chez les Dogues et profite alors des blessures conjuguées de Florent Balmont et Ludovic Obraniak pour se faire une petite place dans le groupe de Rudi Garcia. Cette progression à vitesse grand V lui nuit finalement plus qu’autre chose…

Buteur en Ligue Europa… pour terminer en National ! 

« En arrivant aussi jeune chez les pros, je me suis relâché, inconsciemment. J’ai eu le tort de me croire arrivé, expliquait-il en octobre dernier dans Le Parisien. En CFA, il y a aussi eu quelques tensions. J’étais le petit jeune qui avait marqué pour ses débuts, on me regardait différemment. Même si j’ai tourné la page, toutes ces péripéties forgent forcément le caractère ». Du coup, Lille le prête au Paris FC (2011-2012) puis à Mouscron (2012-2013) mais ses échanges peu cordiaux avec l’entraîneur Arnaud Dos Santos le cantonnent au banc de touche. Le club de D2 belge envoie même un mauvais rapport au LOSC, son club partenaire, et celui-ci décide de ne pas renouveler son contrat. Souquet, également passé dans toutes les catégories de jeunes en équipe de France, pointe alors au chômage et ne rebondit qu’en début de saison à Drancy, en CFA, avant d’être repéré en National par le Poiré-sur-Vie. Sa polyvalence et son goût de l’effort séduisent le FC Nantes, le Stade Rennais mais aussi le Stade Malherbe de Caen en Ligue 1 ! « C’est un garçon intelligent, sérieux et c’est un guerrier », témoigne son conseiller François Gil. Ce dernier a l’habitude de redonner à ses joueurs leurs lettres de noblesse puisqu’il gère également les intérêts d’un certain… Yacine Brahimi.

JP