FC Nantes – Mercato : Rafael (OL), un dossier trop compliqué pour les Canaris ?

true

Comme nous vous l’indiquions hier, le FC Nantes a sondé l’Olympique Lyonnais sur la possibilité de se faire prêter Rafael (29 ans) jusqu’à la fin de saison. L’idée a le mérite d’être creusée.

A Lyon, Rafael est dans l’impasse

Aujourd’hui, l’OL dispose de trois latéraux droits dans son effectif et, en terme de temps de jeu, Rafael est clairement le troisième choix de Rudi Garcia (après avoir été celui de Sylvinho). Avec seulement 70 minutes de temps de jeu depuis le début de saison, le natif de Petropolis s’affiche loin derrière Léo Dubois et Kenny Tete. Une situation embêtante pour un joueur apprécié des supporters et dont le contrat s’étend depuis le 6 mai dernier jusqu’en juin 2021. S’il veut jouer, il va devoir s’exiler.

C’est le clone de Fabio… avec plus de bouteille

Le jumeau de Fabio ne présente pas qu’une ressemblance physique avec l’actuel défenseur nantais, victime d’une déchirure du tendon et out jusqu’à la fin de saison. Il présente les mêmes caractéristiques. Sortis du même moule à Fluminense, façonnés à l’Europe du foot dans la rugueuse Perfide Albion à Manchester United, Rafael et Fabio sont des puncheurs, des latéraux brésiliens parfois un peu trop engagés dans leurs interventions mais qui débordent d’activité. Recruter Rafael pour une mutation temporaire permettrait de gagner beaucoup de temps au niveau de l’adaptation. Le Lyonnais s’est déjà acclimaté à la Ligue 1 et son bagage de joueur de Ligue des Champions serait un vrai atout pour les Canaris.

La prise en charge du salaire, l’épineuse question

Si, pour faire avancer le dossier Rafael, le FC Nantes n’a pas à se poser la question de savoir qui sont ses agents (les mêmes que Fabio), il convient quand même de se rappeler ce qui s’est passé il y a un an et demi. En effet, au moment des rumeurs envoyant Rafael à Besiktas, les Canaris s’étaient renseignés sur la faisabilité du dossier. Un dossier vite écarté pour raisons financières, le salaire du Lyonnais n’étant pas dans les moyens du clan Kita. C’est d’ailleurs lors de cette discussion que le FCN avait eu vent de la disponibilité de son jumeau Fabio.

Aujourd’hui, l’OL n’est clairement pas opposé à l’idée d’un prêt (ou d’un départ définitif) de Rafael mais tout dépend aussi de la prise en charge de son salaire. Rafael ne viendra avec les émoluments de Fabio et la direction nantaise, refroidie par le fiasco Kolbeinn Sigthorsson, ne cassera pas ses codes visant à limiter les salaires. A Nantes, on rechigne déjà à discuter au dessus de 100 000€ brut par mois. Aux dernières nouvelles, avant sa prolongation de contrat, Rafael touchait 250 000€ brut par mois. Le gap est important…

Alexandre CORBOZ

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008