FC Nantes : mercato, rôle, Kita, Mandela…la sortie surréaliste de Mogi Bayat

true

Souvent associé au FC Nantes, l’agent de joueur, Mogi Bayat, est sorti hier de sa réserve sur les ondes de RMC. Et a tenu à préciser certaines choses.

Au contraire de plus grand nombre, les amoureux du football qui suivent le FC Nantes connaissent, et depuis longtemps, le nom de Mogi Bayat. Ce dernier, agent de joueurs franco-belge-iranien, fait en effet la pluie et le beau temps chez les Canaris depuis des mois, intervenant pour chaque arrivée de joueur au sein de la maison jaune.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Hier soir, alors que la radio RMC s’attardait sur lui, Bayat a pris son téléphone et a contacté en personne le média. Plutôt rare chez lui, qui ne s’exprime que très rarement, surtout depuis qu’il a été inculpé, en 2018, de blanchiment et de participation à une organisation criminelle. Bayat, qui reste présumé innocent bien entendu, a donc mis les choses au point.

« Dans mon activité d’agent, le FCN représente moins de 10 % de mon chiffre d’affaires. Je travaille énormément avec Nantes car il y a des affinités(…)Je ne souhaite pas être le directeur sportif de Nantes, ni d’aucun club. Je n’ai pas du tout envie d’arrêter d’être agent. J’aime beaucoup mon métier. Aujourd’hui, je suis intermédiaire, avec un diplôme belge.

« Qui a dit qu’on m’a confié quoi que ce soit ? On ne m’a rien confié du tout. »

Qui a dit qu’on m’a confié quoi que ce soit ? On ne m’a rien confié du tout. A Nantes, c’est Philippe Mao qui est le responsable du recrutement. Aucun joueur ne vient à Nantes sans être validé par la cellule de recrutement, par l’entraîneur, par l’adjoint, par tout le monde. Que j’ai dormi en prison ? Nelson Mandela a fait de la prison et des gens bons en ont fait aussi. »