FC Nantes, OM – Mercato : bras de fer, respect, blessure…Valentin Rongier s’explique

OM, FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « Le dossier Valentin Rongier a frisé le ridicule... »

Alors qu’il est espéré du côté de l’OM, en cette fin de mercato, le milieu de terrain du FC Nantes, Valentin Rongier, a livré le fond de sa pensée à un quotidien nantais.

Il est plus que jamais au coeur de l’actualité. Critiqué comme jamais par les supporters du FC Nantes, espéré par ceux de l’OM, qui espèrent trouver un remplaçant idéal à Luiz Gustavo, en partance pour Fenerbahçe.

On parle ici, et vous l’avez compris, de Valentin Rongier qui, il l’admet, a bel et bien demandé à son entraîneur, Christian Gourcuff, de ne pas jouer, demain, contre Montpellier.

Des propos accordés au quotidien régional nantais, PresseOcéan. « Il n’y a en aucun cas un bras de fer. Je m’entends très bien avec la direction et il n’y a aucun problème. Simplement, il y a désormais une offre concrète de Marseille et je ne veux pas prendre le risque de me blesser. Je suis droit dans mes bottes et personne ne peut me reprocher de manquer de respect à l’institution. Aujourd’hui encore, je me suis donné à fond à l’entraînement. Je trouve ça dommage si les supporters pensent que je ne suis pas attaché au club car ce n’est pas vrai. C’est normal que certains d’entre eux pensent cela mais je me suis toujours donné à fond. Mais là il y a une offre concrète de Marseille, un club que je veux rejoindre. Alors oui, j’ai appelé le coach pour lui demander de ne pas jouer face à Montpellier, pour ne pas prendre de risque de me blesser. »

Pour rappel, l’OM aurait transmis une offre au FC Nantes de l’ordre de 11 millions d’euros, hors bonus et payable en plusieurs fois. Proposition balayée d’un revers de main par le président, Waldemar Kita. Jusqu’à quand ?

L.T.