FC Nantes : René Girard ressort la boîte à claques au sujet du mercato

Remplacé par Sergio Conceiçao en décembre, René Girard revient sur les dissensions avec les dirigeants du FC Nantes lors du mercato d’été 2016.

Demain, à quelques heures du match de Ligue 1 entre l’OL et le FC Nantes, Ouest-France publiera une longue interview de René Girard. Le site du quotidien a déjà relayé certaines des déclarations de l’ancien entraîneur des Canaris, parti début décembre après la déroute de son équipe face, justement, aux Gones (0-6).

Le mercato, « une guerre de tous les jours » pour Girard

L’occasion pour Girard de tirer à nouveau à boulets rouges sur le président Waldemar Kita, mais aussi et surtout son fils Franck. Visiblement, jamais les deux hommes n’ont été sur la même longueur d’ondes concernant le mercato estival.

« Démissionner, je l’avais déjà envisagé, plus ou moins, à la fin du premier mercato, le 31 août. J’avais failli partir dès ce moment-là. (…) Le recrutement a été une guerre de tous les jours pour avoir des joueurs capables d’apporter quelque chose. J’ai loupé ce que j’étais venu à faire à Nantes. J’assume l’échec car j’ai ma part de responsabilité, mais il ne dépend pas que d’une personne. »

Ces deux joueurs qui n’ont jamais rejoint le FC Nantes…

Ouest-France explique que Girard attendait un numéro 6 et un joueur de couloir, qu’il n’a jamais eus. Les faibles ambitions du FC Nantes, entre la dixième et la quinzième place, l’auraient également démotivé. Et le technicien gardois ne s’en cache pas : si c’était à refaire, il ne « signerait pas » au FCN.

Sylvain Opair