FC Nantes – TFC (2-1) : Bamba, Lafont, Blas… Les motifs de satisfaction sont nombreux

false

Le FC Nantes, bien aidé par une formation de Toulouse qui a vite été réduite à dix, s’est offert une victoire convaincante face à Toulouse (2-1).

Bamba, Louza, Blas… La jeunesse au pouvoir

Une nouvelle fois, Christian Gourcuff avait décidé de faire confiance à sa jeunesse pour la réception de Toulouse. Kader Bamba, Imran Louza et Ludovic Blas ont tous les trois été titularisés. Si les violons ont quelques fois eu du mal à s’accorder cette saison avec les trois sur le terrain, le match du jour a été bien plus convaincant. Kader Bamba a fait de nombreuses différences balle au pied, provoquant notamment le penalty pour l’ouverture du score. Imran Louza a une nouvelle fois fait étalage de sa belle justesse technique dans son jeu de passes et ses prises d’initiative. Ludovic Blas, de son côté, a su être efficace sur le but du 2-0. La récompense d’un match où il s’est montré remuant.

Lafont s’est peut-être rassuré

Une semaine après le résultat nul sur la pelouse de Brest (1-1) où sa responsabilité a clairement été engagée, Alban Lafont avait tout intérêt à livrer un match propre pour ne pas prolonger les critiques. Le portier nantais a failli terminer la rencontre sur un clean-sheet, cédant simplement sur un penalty en toute fin de rencontre. Auparavant, le portier nantais a livré quelques interventions rassurantes. En prime, le gardien nantais avait la chance avec lui puisqu’un coup franc de Gradel est allé fracasser sa barre transversale. De quoi se rassurer.

 

Simon, une vraie belle pioche

Semaine après semaine, il se confirme que le FC Nantes a eu le nez creux en allant chercher Simon Moses du côté de Levante. L’ailier nigérian est un vrai poison pour les défenses adverses. Sa qualité technique et sa vitesse font toujours des dégâts et il sait en prime délivrer de bons ballons, ce dont Blas mais aussi Coulibaly (avant que son but ne soit annulé par la VAR) ont pu profiter. L’ailier aurait sans doute aimé que ses partenaires soient aussi altruistes que lui, ayant été oublié sur quelques belles situations de contre.

Julien Pédebos

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014