par julien.demets

FC Nantes : Thomsen et Kacaniklic, un pari perdu d'avance ?

Ancien joueur du FC Nantes, Olivier Quint se montre déjà pessimiste quant aux chances pour Nicolaj Thomsen et Alexander Kacaniklic de s'imposer sur les ailes.

S'il n'est pas la seule recrue du FC Nantes à rencontrer des difficultés en ce début de saison, Alexander Kacaniklic est sans doute celle dont le bilan, après huit journées de championnat, est le plus faible. Alors que Nicolaj Thomsen a au moins trouvé le chemin des filets lors de la première journée, l'ailier suédois attend toujours de se montrer décisif.

"On les a présentés comme des ailiers mais selon moi, ils n'en sont pas"

Interrogé par L'Équipe ce samedi, Olivier Quint, lui-même passé par La Beaujoire, se demande si le joueur de 25 ans ne fait pas les frais de l'activité incessante de Lucas Lima sur le flanc gauche. L'ancien Canari en vient surtout à douter des capacités de Kacaniklic et Thomsen à évoluer au poste d'ailier que leur confie l'entraîneur nantais René Girard.

"On les a présentés comme des ailiers mais selon moi, ils n'en sont pas. Quand tu joues excentré, il faut marquer et faire marquer. Ce ne sont pas des monstres de rapidité mais il y a aussi les déplacements, la façon de sortir du marquage. Lima prend énormément le couloir à gauche et ça peut brider Kacaniklic, qui est le plus en difficulté. Il faut leur laisser le temps de s'adapter mais on voit déjà qu'ils ne vont pas déborder et mettre dix galettes par match."

Souhaitons pour le FC Nantes que Thomsen et Kacaniklic redonnent espoir à Quint ce soir lors du déplacement du FC Nantes à Lorient (20 heures). Faute de solutions pour Girard, les deux hommes devraient à nouveau être positionnés dans les couloirs.

Sylvain Opair