FC Nantes : un dirigeant explique comment il fait cohabiter Kita et Gourcuff

true

Nommé coordinateur sportif du FC Nantes, Philippe Mao est notamment chargé de veiller à ce qu’il n’y ait pas de frictions entre le président et le coach.

Même s’il s’en est défendu lors de la présentation de Vahid Halilhodzic (qui est depuis parti…), Waldemar Kita use ses entraîneurs. Le président du FC Nantes est très exigeant et trop interventionniste pour qu’il ne finisse pas par y avoir des étincelles. Et comme en plus il aime recruter des techniciens à fort caractère (Halilhodzic, donc, Girard, Conceiçao, Der Zakarian…), on pouvait craindre des étincelles avec Christian Gourcuff.

Mais cela ne s’est toujours pas produit. Et alors qu’on approche du premier anniversaire de cette union contre nature, il semblerait que les rapports entre les deux hommes soient au beau fixe. Cela doit beaucoup à Philippe Mao, intronisé coordinateur sportif, qui a détaillé sa fonction sur le site officiel du club :

« Un président peut souhaiter un certain nombre de joueurs dans une enveloppe budgétaire définie, un coach espère toujours un grand nom qu’il ne pourra pas forcément obtenir et le Directeur de l’Académie veut voir le maximum de jeunes du centre de formation intégrer le groupe professionnel. Aujourd’hui, la Section Féminine affirme également ses ambitions élevées avec l’envie de rejoindre la D1 Arkema. »

« Mon poste est au carrefour des relations entre la Direction et les différents staffs techniques, afin d’essayer d’apporter les meilleures réponses à tous les pôles du club. La clé de la réussite ? Écouter, parler, échanger. Communiquer pour prendre les bonnes décisions club et ainsi trouver les meilleures solutions possibles pour que sportivement, tout le monde se sente bien afin d’atteindre les objectifs fixés. »

« La clé de la réussite ? Écouter, parler, échanger »

« De par ma position de responsable de recrutement, j’avais des liens très réguliers avec le Coach et la Direction. Naturellement, le fait d’avoir clarifié ma position aujourd’hui, c’est très bien pour tout le monde. L’idée, c’est de maintenir cette proximité d’échanges. En plus du recrutement, je serai attentif à l’organisation des personnes qui collaborent au quotidien avec le groupe professionnel. »

« L’objectif, c’est que cette organisation de travail, avec des rôles bien définis, permette à l’équipe d’être la plus performante possible durant la saison. Je suis convaincu que le moindre détail est à prendre en considération, surtout en Ligue 1. Il faut donc faire en sorte de centraliser les nombreux points qui nous semblent essentiels à la bonne qualité du travail. »