FC Nantes : un mauvais souvenir revient empoisonner la vie de Waldemar Kita
par Raphaël Nouet

FC Nantes : un mauvais souvenir revient empoisonner la vie de Waldemar Kita

Le porte-voix de la Brigade Loire était aujourd'hui au tribunal administratif de Nantes pour être entendu dans une affaire remontant à 2017.

Ce jeudi avait lieu, au tribunal administratif de Nantes, l'audition de Romain Gaudin, porte-voix de la Brigade Loire, qui avait écopé d'une interdiction administrative de stade de trois mois le 27 mars 2017 pour avoir proféré des insultes à l'encontre de Waldemar Kita. L'ultra a purgé sa peine mais comme il la trouvait injuste, il a décidé de la porter devant la justive.

"Ça a été une mesure prise pour l’exemple alors que je ne présentais aucun trouble à l’ordre public. On s’est trompé de cible, a-t-il notamment déclaré.Je conçois que le geste n’était pas approprié mais il n’a donné lieu à aucune poursuite judiciaire. Et depuis, malgré des divergences, le dialogue a repris avec Kita. Les résultats du moment y contribuent (sourire)…"

Comme quoi, effectivement, même si les résultats sont là, même si Waldemar Kita et les ultras ne sont plus en guerre, la situation reste tendue au FC Nantes entre le président et ses supporters.