FC Nantes : Waldemar Kita reçoit un signal positif au niveau financier

true

Le patron du groupe Synergie, principal sponsor du FC Nantes, assure qu’il ne lâchera pas le club, même en ces temps difficiles.

La crise du Covid-19 touche les clubs de football en plein portefeuilles. Les chaînes de télévision refusent d’honorer les dernières traites des contrats, il n’y a plus de rentrées aux guichets et certains sponsors ont également décidé de fermer le robinet, faute de visibilité. Heureusement, le FC Nantes n’est pas concerné par ce dernier point, comme l’a expliqué Daniel Augereau, patron de Synergie, sponsor maillot des Canaris, au site officiel.

« Concernant le FC Nantes et nos accords de sponsoring, tout a été entièrement réglé pour l’année en cours. Il est évident que cela ne nous satisfait pas au plus haut point (il sourit) car tout étant à l’arrêt depuis plusieurs semaines maintenant, nous ne bénéficions pas des retours escomptés, notamment en ce qui concerne la visibilité procurée par la diffusion des rencontres de Ligue 1. »

« Aujourd’hui, lorsque l’on réalise une opération de sponsoring avec un club, qu’il s’agisse de football, de rugby ou d’autres disciplines, l’ensemble de notre personnel est associé aux performances et aux exploits réalisés. Mes relations avec M. Kita, Président du FC Nantes, sont excellentes et j’ai d’ailleurs beaucoup de respect, de sympathie voire d’amitié envers lui. Je sais qu’il comprend très bien la situation. »

« J’ai pu lire qu’il était très attaché à une reprise possible du championnat au mois de juin, afin de terminer la saison. À ce moment-là, nous considèrerons qu’il n’y a pas de problèmes particuliers à moins que d’autres décisions viennent contrecarrer ce souhait, comme une annulation totale de la compétition. Je sais que dans un pareil scénario, M. Kita, grand Président de club de football mais aussi grand chef d’entreprise qui comprend très bien les problèmes de ses partenaires, aura l’occasion d’échanger avec nous. J’en suis convaincu et je n’ai pas le moindre doute là-dessus. »