FC Nantes – Yacine Bammou : « La mayonnaise va prendre »

L’international marocain évoque les faiblesses de l’attaque nantaise mais se veut rassurant sur le potentiel offensif de l’équipe.

But! Nantes : Yacine, avant d’aller à Marseille, vous avez connu une soirée difficile contre Saint-Etienne à la Beaujoire (0-0) où, pourtant, vous avez eu beaucoup d’occasions de marquer !
Yacine BAMMOU : On sentait qu’on avait les jambes. Personnellement, j’étais bien et toute l’équipe aussi. On a eu pas mal d’occasions et, malheureusement, on ne les a pas conclues. Sala a eu un penalty… que je voulais tirer ! En fin de compte, je l’ai laissé tirer et il l’a raté… Mais je suis sûr qu’il en mettra plein d’autres dans l’année, ce n’est pas un souci.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Nantes

Vous vouliez tirer car vous êtes le joueur désigné pour les penalties à la base ?
Non, il n’y a pas de joueur désigné. Il a pris le ballon, je suis allé vers lui. Je lui ai demandé une fois, deux fois… Après, j’ai vu qu’il voulait vraiment tirer donc je l’ai encouragé. Bon, il a loupé, mais ce n’est pas grave, c’est rien. Je pense que le prochain, il le reprendra et il le mettra, il n’y a aucun souci pour ça. Il a toutes les qualités pour.

“Il faut qu’on reste bien soudés et qu’on s’accroche.”

On a quand même l’impression qu’il manque toujours un petit quelque chose à Nantes pour marquer, et ce depuis longtemps…
C’est vrai. On ne va pas dire que c’est un chantier. On a les joueurs qu’il faut, on est tous capables de marquer. Maintenant, on manque de chance, de réussite. Il faut que ça tourne. Je n’ai jamais commencé la saison comme ça. On n’est pas dans une bonne situation. On mériterait mieux vu le club qu’on est, les joueurs qu’on est aussi. Je pense que ça va tourner et qu’on va changer la donne.

Les attaquants permutent beaucoup entre eux, ne jouant pas toujours au même poste. Cela peut-il nuire au rendement ?
Je ne sais pas… Il n’y a que moi qui suis un peu excentré ces temps-ci. Le coach m’a essayé un peu à droite. Je suis capable de jouer là, j’ai les deux pieds et je suis capable de centrer, de faire des passes. Maintenant, c’est vrai que plus on joue ensemble, mieux c’est. Je pense que la mayonnaise va prendre !

Etes-vous plus à l’aise dans l’axe ?
Oui, c’est mon poste. Après, quand le coach me met sur le côté, je m’adapte. Tant que je suis sur le terrain, je donne mon maximum.

Aviez-vous eu l’occasion de discuter avec Emiliano Sala après sa soirée difficile contre Saint-Etienne ?
Oui, nous avions discuté après le match et aussi le soir par messages. Tout va bien ! Ce n’est certes pas facile mais je sais ce que c’est qu’être dans cette situation. Je lui ai dit qu’il fallait rebondir sur les prochains matches, qu’il ne fallait pas s’arrêter là-dessus. Des matches, il nous en a fait gagner l’année dernière. Il est capable de marquer, moi aussi et Mariusz aussi, de même que tous les autres attaquants. Il faut bosser et ça va venir.

Y a-t-il du doute chez les attaquants en ce moment ?
Le doute ? Non, franchement, je ne pense pas. Je sais qu’on est dans une mauvaise phase mais on va passer à autre chose. Encore une fois, on sait qu’on est capables. Mariusz est un buteur et l’a prouvé dans son pays. Emiliano a terminé meilleur buteur du club la saison dernière et moi j’ai terminé avec quatre réalisation et quatre passes. Ça va passer, j’en suis convaincu. Il faut qu’on reste bien soudés et qu’on s’accroche.

Retrouvez cet entretien en intégralité dans le dernier numéro de But! Nantes, en kiosque ou sur notre boutique en ligne.