OM : Rongier désire "être décisif comme au FC Nantes"
par Mathias Merlo

OM : Rongier désire "être décisif comme au FC Nantes"

Formé au FC Nantes, Valentin Rongier est parti l'année dernière à l'OM. Le milieu de terrain veut retrouver l'efficacité qu'il avait avec les Jaune et Vert.

 

Au terme d'un rocambolesque feuilleton, Valentin Rongier (25 ans) avait quitté le FC Nantes pour l'OM en tant que joker l'été dernier. Dur en affaires, Waldemar Kita avait tout fait pour retenir son leader de l'entrejeu. Pur Canari, il est arrivé au club à 6 ans, Rongier avait besoin de se confronter à un nouvel environnement. Dans ses valises, l'ex-capitaine des Jaune et Vert a oublié d'emmener l'efficacité.

Dans un entretien accordé à l'AFP, Valentin Rongier a su faire son autocritique. "L'année dernière, je n'ai marqué aucun but. Pourtant, j'ai eu quelques situations. Je voudrais être plus décisif. Forcément, je travaille ça à l'entraînement. Maintenant, il faut que j'arrive à concrétiser en match, comme à Nantes (n.d.l.r : 10 buts en 130 matchs)."

Dans la suite de son propos, Rongier, engagé jusqu'en 2024 avec les pensionnaires du Vélodrome, a évoqué son plus gros point fort. "Je dirais que c'est l'intelligence de jeu. Je suis souvent en mouvement. J'ai un bon sens de l'anticipation. Ça me permet de comprendre le jeu, dans quelle zone du terrain il faut mettre le ballon pour déstabiliser l'équipe adverse." 

Parti pour 17 millions d'euros, bonus compris, sur la Canebière, Valentin Rongier va découvrir la Ligue des Champions pour la première fois. Un rêve qu'il se languit de réaliser même s'il craint les répercussions du Covid-19. "C'est une grande fierté de pouvoir jouer cette compétition. La découvrir c'est bien, le faire avec l'OM c'est incroyable ! On connaît l'ambiance du stade, un match de C1 au Vélodrome c'est magnifique. Après, il faut voir comment ça va se passer avec le huis clos. Ça nous fait peur à nous les joueurs, parce qu'on sait que le foot, sans les supporters, c'est complètement différent."