par Julien Pédebos

Pause tactique – FC Nantes : pourquoi Sigthorsson a doublement loupé le coche face à Subasic

Kolbeinn Sigthorsson, dès le début du match face à l'AS Monaco, aurait pu débloquer le compteur.

Malheureusement, il n'a pas été décisif.

Deux gestes techniques mal réalisés

nantes 1

Sur la première occasion, Kolbeinn Sigthorsson, après un très bon appel dans la profondeur, se présente seul face à Subasic mais sa frappe échoue sur le portier adverse. Sur cette action, Sigthorsson commet deux petites erreurs techniques qui lui coutent le but. La première est dans sa conduite de balle. On observe, juste avant la frappe, que le numéro 9 islandais n'a pas assez poussé son ballon. Résultat, il se trouve légèrement derrière au moment de la frappe. La première est dans la frappe en elle-même. La bonne sortie de Subasic fait que l'angle n'est pas large, mais Sigthorsson aurait quand même pu trouver la faille en ouvrant bien son pied. Ce qu'il a du mal à réaliser avec un ballon légèrement derrière lui. Du coup, il frappe directement sur le portier adverse.

Le plus mauvais choix sur sa frappe

nantes 2

Deuxième action avec Alejandro Bedoya qui, après un bon travail sur le côté droit de la surface, remet en retrait pour Sigthorsson. Ici, l'Islandais a deux choix, celui de frapper directement ou de continuer son travail de remise, ce qui aurait pu être particulièrement judicieux avec Adryan à gauche. Néanmoins, difficile de blâmer un buteur de tenter sa chance dans surface. Seulement, Sigthorsson choisit le mauvais côté pour sa frappe, à savoir le premier poteau. Dans cette configuration, c'est souvent le coin que le portier va protéger en priorité. Avec une frappe croisée au second poteau, l'Islandais aurait sans doute fait mouche.

Pour résumer

Kolbeinn Sigthorsson, dès le début du match face à l'AS Monaco, aurait pu débloquer le compteur. Malheureusement, il n'a pas été décisif.

Julien Pédebos
Rédacteur
Julien Pédebos