OL, ASSE : Aulas lance une pique déguisée aux Verts et au RC Lens

true

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas s’est encore fendu de déclarations concernant l’arrêt des compétitions en France. Cette fois, certains clubs semblent visés.

La reprise de la Liga pour le 8 juin a le don d’à la fois réjouir et agacer Jean-Michel Aulas. « Depuis deux mois, les dirigeants espagnols observent et travaillent en phase avec l’UEFA. Ce qui est paradoxal, c’est qu’ils ont assisté, Javier Tebas en particulier, aux mêmes réunions que Didier Quillot. Celle du 23 avril notamment, rappelle le président de l’OL dans L’Équipe. Quand on voit que nos dirigeants y ont assisté, en en tirant des conclusions différentes, on se dit qu’on est vraiment trop c***, excusez-moi du terme. Eux se sont donné la possibilité de choisir. »

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

À qui profite vraiment l’arrêt du championnat ? 

On l’a donc encore compris : JMA ne décolère pas contre le gouvernement d’avoir stoppé net le championnat pour des raisons sécuritaires qui le dépassent. « Si on se rend compte que les risques se concrétisent, et bien on arrête ! Moi, je n’ai jamais dit qu’il fallait aller jusqu’au bout s’il y avait des contaminations. En revanche, décider d’arrêter le championnat sur des arguments qui sont faux, c’est une erreur grave qui va coûter à nos clubs plusieurs centaines de millions d’euros, poursuit le président de l’OL, avant de glisser un tacle déguisé à certains clubs. Je n’ai jamais voulu profiter de la situation. Et on verra ce que diront les tribunaux. Cette décision d’arrêter n’est pas normale. Il s’est passé quelque chose, et on le saura. Ce n’est pas bien que cette décision intéresse ceux qui sont montés en L1 ou pas descendus en L2. » 

Le quotidien sportif estime qu’Aulas pense au FC Lorient et au RC Lens en premier lieu, ainsi que peut-être au Stade Brestois et à l’ASSE dans un second temps…