OL : l’OM, le plus grand regret de la carrière d’Anthony Lopes 

true

Le gardien de l’OL Anthony Lopes n’est pas très fier d’avoir pété les plombs face à l’OM en mars 2018 lors d’une violente échauffourée à l’Orange Vélodrome (3-2).

N’importe quel supporter de l’OM ou de l’OL se rappelle ce moment. En mars 2018, les Gones étaient venus battre les Marseillais à l’Orange Vélodrome au terme d’une rencontre très tendue et qui allait déterminer la fin de saison des deux équipes en L1. 

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Conscients d’avoir pris le pas sur leur meilleur ennemi, Anthony Lopes avait été au cœur d’une violente altercation avec un membre du staff olympien, avant qu’Adil Rami et Marcelo ne viennent envenimer les débats. 

« C’était à moi de montrer l’exemple »

En tant que cadre de l’équipe lyonnaise, le gardien portugais s’est précipité pour tenter « d’apaiser tout le monde » mais a fini par voir rouge lui-même. Il regrette amèrement sa réaction aujourd’hui. « Je pense que oui [c’est peut-être le seul regret en carrière] mais j’ai fait ce geste. Je ne peux que l’assumer, je n’ai pas d’autre choix, a avoué le vainqueur de l’Euro 2016 sur RMC Sport 1. J’ai fait cette énorme connerie. Surtout que ce jour-là, j’avais le brassard de capitaine autour du bras. C’était à moi de montrer l’exemple. À un moment donné, j’ai pris un coup mal placé que j’ai rendu. Et la seule chose que l’on a vu, c’est mon gant bien fluo. Pendant une semaine, c’était dur car je n’avais pas les miens pour me réconforter et essayer de penser à autre chose. » Pour son geste mal placé, Lopes avait écopé de cinq matches de suspension. 

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013