OM - MHSC (3-1) : Pierre Ménès a détecté une bévue qui aurait pu coûter cher aux Marseillais
Dimitri Payet (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ARBITRE

OM - MHSC (3-1) : Pierre Ménès a détecté une bévue qui aurait pu coûter cher aux Marseillais

Si l’OM a dominé le Montpellier HSC mercredi à domicile (3-1), une boulette arbitrale aurait pu en décider autrement.

L’OM repart en marche avant. Après une fin d’année 2020 en queue de poisson, les hommes d’André Villas-Boas ont rectifié le tir hier au Vélodrome contre le Montpellier HSC (3-1). Pierre Ménès a applaudi la prestation des Marseillais en notant qu’ils avaient réussi à rester dans le coup malgré une erreur arbitrale qui aurait pu les plomber. 

« Marseille l’a emporté à l’issue d’un match très plaisant face à Montpellier. Radonjic s’est rappelé au bon souvenir du club en marquant sur une offrande de Thauvin mais Montpellier a égalisé sur une bonne frappe croisée de Mollet. Mais j’ai du mal à comprendre et même à admettre qu’un joueur - Delort en l’occurrence - hors-jeu qui laisse passer le ballon entre ses jambes ne fasse pas action de jeu. Un fait d’arbitrage qui a semblé un temps plomber les Olympiens, sauvés en fin de match par une action et une frappe de classe signées Payet, Germain aggravant le score dans la foulée pour sécuriser le résultat, a-t-il glissé sur son blog. Coaching gagnant pour Villas-Boas et fin de la mauvaise passe pour l’OM, qui retrouve le Top 5. »

Avec deux matches en retard, l’OM est à 8 longueurs de l’OL mais pointe à 5 unités du PSG et du LOSC avant de se rendre à Dijon ce samedi (21h).