PSG : Adrien Rabiot sauvé du licenciement par Thomas Meunier ?

Si le PSG a puni Adrien Rabiot pour certains de ses « écarts de conduite », le club ne pourra pas vraiment aller plus loin dans les sanctions.

Mis à pied à titre conservatoire par le Paris Saint-Germain pour avoir fait la fête en boîte le soir de PSG – Manchester United (1-3) et avoir « liké » un message de Patrice Evra, Adrien Rabiot ne devrait pas voir la procédure lancée par Antero Henrique aller jusqu’à un licenciement pour faute grave.

En effet, selon le Parisien / Aujourd’hui en France, le club de la Capitale prendrait trop de risques s’il poussait la procédure en ce sens. D’abord parce que Rabiot n’était pas convoqué pour le match de Ligue des Champions et que la manière dont il occupait sa soirée s’en réfère à la sphère privée… Ensuite parce que les écarts sur les réseaux sociaux sont légions au PSG.

La jurisprudence Meunier avec son tifo sur l’OM

L’année dernière, Thomas Meunier avait « liké » une photo d’un tifo des supporters de l’OM sans être sanctionné par son club. Le Belge avait simplement dû présenter ses excuses aux ultras parisiens lors d’une entrevue en privé. « En cas de licenciement, l’avocat de Rabiot pourrait clairement s’en servir comme d’une mesure discriminatoire vis-à-vis de son client », explique Maître Bielakoff, spécialiste du droit du travail dans le Parisien.

Critiqué pour ses méthodes tombant sous le coup du « harcèlement », menacé d’un double procès par l’UNFP, Antero Henrique ne peut pas vraiment se permettre d’aller plus loin dans les coups de pression.

Arnaud Carond