Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

PSG, OL, Rennes, OM – L'oeil de Denis Balbir : «  De belles éclaircies pour le foot français »

Chaque lendemain de Coupe d'Europe, Denis Balbir analyse les prestations des clubs français. Retour sur une bonne semaine pour les clubs tricolores.

Zapping But! Football Club RC Lens : La question de la semaine

« 4 victoires, 2 nuls, 0 défaite... C'était une bonne semaine européenne pour le football français. On a vu des retournements de situation favorables, une grosse débauche d'énergie. Avec tout ce qui se passe, notamment au niveau des droits TV, des incertitudes sur l'avenir, c'est bien d'être en mesure d'asseoir un peu le coefficient UEFA de la France et cette semaine amène de belles éclaircies.

« PSG, un beau sursaut mais des choses à revoir »

Mardi, cela avait commencé par une victoire du PSG face à Leipzig (3-2). Même s'il a des choses à revoir sur la valeur de la prestation et les choix tactiques de Mauricio Pochettino, c'est une victoire. Une victoire amenée par les individualités (Mbappé et Messi). Défensivement, il y a des soucis à régler. Notamment du côté d'Achraf Hakimi. Le Marocain était méconnaissable. Etait-ce un souci technique ? Un problème d'ordre physique qui frappe certains joueurs qui ont beaucoup enchaîné ? Est-ce dû au fait que l'adversaire avait bien étudié le jeu du PSG ? Il y a des leçons à tirer, des questions à se poser mais ne gâchons pas la victoire en se montrant trop pointilleux. Il y a eu les trois points et un beau sursaut de l'équipe.

« L'OL a dans ses tripes l'ADN européen »

L'autre grand retournement, c'est ce qu'a fait Lyon sur la pelouse de Prague (4-3). Je suis toujours ébloui de voir comment l'OL gère les soirées européennes. Certains diront que ce n'était « que » le Sparta Prague. Oui mais le scénario veut dire beaucoup. Cette équipe a beau changer de joueurs ou d'entraîneur, elle a dans ses tripes l'ADN européen. Même à l'extérieur, même mené de deux buts après 20 minutes, la Coupe d'Europe donne des ailes à Lyon. Face au Sparta, l'OL s'est encore surpassé pour inverser la marque, porté par de grands joueurs comme Lucas Paqueta ou d'autres (Karl Toko Ekambi). Lyon a fait preuve de beaucoup de caractère, de force, de qualités techniques... C'est le genre de match référence qui peut servir pour la suite. De tous les clubs français, Lyon est le mieux placé pour voir les huitièmes de finale. Vu les adversaires sur le papier, c'était l'ambition. Encore fallait-il l'assumer et faire les matchs que les Lyonnais ont fait...

« S'il y a quelques bémols, ce sont Lille et l'OM »

Jeudi, le Stade Rennais (sur la pelouse de Mura) et Monaco (au PSV Eindhoven) se sont imposés à l'extérieur sur le même score (2-1). Les deux clubs s'affichent aussi en tête de leur groupe à mi-parcours. Rennes comme Monaco ont des effectifs importants et connaissent des trajectoires diverses en championnat même si l'équipe de Bruno Genesio me semble un peu plus régulière. En Europe, c'est « carré » pour l'instant. Félicitations à eux. S'il y a quelques bémols, ce sont Lille – qui continue de faire du surplace en Ligue des Champions et qui a encore tourné au ralenti face à Séville (0-0) – et l'OM.

Pour moi, Marseille aurait pu prendre les trois points à Rome face à la Lazio (0-0). Il y avait la place. Comme il y avait la place de gagner au Lokomotiv Moscou ou face à Galatasaray au Vélodrome sur les deux matchs précédents. J'espère qu'au moment du décompte final, on ne regrettera pas le penalty accordé puis retiré à Guendouzi face aux Turcs... L'OM coince pour l'instant sur des détails qu'il faudra soigner à l'avenir. Marseille n'est pas encore éliminé mais ça s'annonce compliqué. L'effectif de Jorge Sampaoli me paraît plus limité au niveau de sa profondeur de banc. On sent que les joueurs sont fatigués, que le calendrier est compliqué avec la réception du PSG dimanche. A Marseille, la satisfaction du moment vient du gardien Pau Lopez qui monte en régime. A Rome, dans la ville où il jouait précédemment (avec l'AS Rome), l'Espagnol a démontré qu'il pouvait être un bon remplaçant à Steve Mandanda. C'est au moins ça. »

La chronique Europe de Denis Balbir

Denis Balbir décrypte les prestations des clubs français en Coupe d'Europe. Notre consultant a vibré grâce au PSG et à l'OL, félicite le Stade Rennais et Monaco pour leurs succès à l'extérieur mais garde un petit goût amer concernant l'OM.