PSG, OM, ASSE, OL, FC Nantes, RC Lens : Canal+ après Mediapro, plusieurs clubs lésés ?
Puel et Caiazzo (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
IMPACT

PSG, OM, ASSE, OL, FC Nantes, RC Lens : Canal+ après Mediapro, plusieurs clubs lésés ?

Si Mediapro n’honore pas ses engagements en termes de droits TV, Canal+ pourrait prendre la relève. Certains clubs clubs pourraient en payer les pots cassés.

La conciliation entre Mediapro et la Ligue patine dans le dossier des droits TV. L’échéance du 7 décembre reste néanmoins d’actualité pour tenter de trouver une solution, qui passera forcément par une refonte du paysage actuel, où le groupe sino-espagnol est censé payer 780 millions d'euros pour huit matches de L1, quand Canal+ débourse 330 millions pour deux.

Dans son édition du jour, L’Équipe confirme que la chaîne cryptée est au centre du jeu pour pallier la défaillance de la société présidée par Jaume Roures... mais qu’il n’est pas pressé eu égard à ses finances au beau fixe. Malgré tout, Canal+ aurait évoqué une offre potentielle de 740 millions d'euros pour l'ensemble des droits de la L1 incluant notamment des bonus si ses abonnements augmentent. Ce montant est très proche de ce qui avait été dépensé en droits de diffusion des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 pour la période 2016-2020 (748,5 millions d’euros par an). 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

La refonte probable du système va faire des victimes

Avant d’y réfléchir, il faut d'abord que Mediapro accepte de lâcher les droits tout en réglant la facture pour les matches diffusés et pas payés. Cela pourrait faire traîner les choses. « La LFP, elle, est dans l'urgence. Dès le mois prochain, si Mediapro n'honore pas son échéance du 5 décembre, les clubs seront en très grande difficulté », souligne le quotidien sportif. Son souci est donc d'obtenir un montant proche des sommes promises cette saison, quitte à accepter une baisse plus sensible pour les trois suivantes. » Dans cette refonte probable, certains clubs pourraient être plus impactés que d’autres. Le système égalitaire des actuels droits TV semble en effet destiné à disparaître devant la crise. « Les petits clubs avaient normalement l’assurance de voir leurs revenus télévisés quasiment doubler (une trentaine de millions d’euros minimum) par rapport à la saison dernière, poursuit L’Équipe. Avec l’inévitable baisse que va provoquer le fiasco Mediapro, tout ce bel édifice va s’effondrer. »

Pour résumer

Canal+ pourrait prendre la relève de Mediapro dans la refonte du paiement des droits télé. Certains clubs clubs pourraient être impactés.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert