PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes : de premières tendances se dégagent pour le Mercato d'été
Credit Photo - Montage But! Football Club / Photos Icon Sport
par Alexandre Corboz
PROFILS PRISES

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes : de premières tendances se dégagent pour le Mercato d'été

Du fait de la crise économique, les besoins des clubs de Ligue 1 ont évolué pour l'été 2021. La tendance générale tend vers un recrutement plus défensif que par le passé. Focus ligne par ligne.

Zapping But! Football Club Top 10 : les contrats de sponsoring maillots les plus lucratifs

La guerre de goals est lancée

Parfois sur les mêmes dossiers comme ce fut le cas sur Alexander Nübel (Bayern Munich), l'OM, le LOSC et l'AS Monaco sont en quête d'un portier en capacité d'être titulaire. Cela peut engendrer un jeu de chaise musicale dans d'autres clubs (FC Nantes ? Strasbourg?). Nice est aussi à l'affût mais cible un jeune portier pour apprendre dans un premier temps aux côtés de Walter Benitez et regarde surtout à l'étranger. Sur ce poste, un deuxième marché met au prise Lorient et Brest, en quête d'un numéro un bis mais qui n'iront pas sur les mêmes dossiers que les clubs plus fortunés.

Cet été, la Ligue 1 regarde à l'arrière

Est-ce l'effet pervers d'un marché de récession économique où les profils offensifs sont trop rares et donc trop chers ? Est-ce le signe de la fin d'une ère qui rebat les cartes ? L'été 2021 sera celui du Mercato défensif en Ligue 1. Si la quête du latéral reste une valeur sûre pour les recruteurs de Ligue 1 et le sera encore lors de cette intersaison, la nouvelle mode est celle d'un marché très actif chez les défenseurs centraux. Prioritaire au LOSC et au Stade Rennais avec la fin de contrat de José Fonte et le départ de Damien Da Silva, le dossier du stoppeur est aussi suivi de près à Monaco, au RC Lens, à l'OM, à Nice ou à l'ASSE. L'ESTAC et Clermont chercheront aussi à se densifier pour l'élite quand d'autres comme le RC Strasbourg, Montpellier, Reims et Lorient n'imaginent pas leur « révolution » sans renfort(s) dans le secteur. Sur ce poste, Metz est un cas à part. Avec quatre centraux amenés à participer à la CAN en janvier, les Grenats sont dans l'obligation d'anticiper les problèmes.

Concernant les couloirs, on penche plutôt à droite qu'à gauche. Plusieurs magazines sportifs Français rapportent que le PSG a établi au rang de priorité n°1 la signature d'un latéral droit. Son style nécessitant des profils précis sur les ailes, Jorge Sampaoli a demandé à ses dirigeants à l'OM de s'activer... Et pas seulement pour conserver Pol Lirola. Avec le départ de Youssouf Sabaly, les Girondins vont chercher un latéral droit au moins. Même priorité à Lorient ou à l'ESTAC. Les Aubois lorgnent les deux couloirs. Si rien ne se fera sans départ, l'ASSE, le RC Lens, le RC Strasbourg et le FC Metz restent attentifs sur les latéraux. Un effet domino n'est pas à exclure puisque Jonathan Clauss (à Lens), Anthony Caci (à Strasbourg) ou Fabien Centonze (à Metz) intéressent du monde.

Le profil "Benjamin André" très recherché également

Beaucoup de coachs de Ligue 1 sont en quête d'un aboyeur. Un profil si ingrat et précieux qu'il est utile à tous les niveaux, qu'on vise l'Europe, le titre ou le maintien. Mauricio Pochettino attend un vrai patron de l'entrejeu au PSG. Même chose pour Jorge Sampaoli qui a appuyé de tout son poids pour Gerson à l'OM. A Rennes, ce sont les nombreux départs dans le secteur (Grenier, Lea-Siliki, Nzonzi voire Camavinga) qui poussent Florian Maurice à se montrer actif (et réactif) sur le poste. Le FC Nantes va chercher le remplaçant d'Imran Louza. Le SCO Angers celui d'Ibrahim Amadou, qu'il sera difficile de conserver. Le RC Strasbourg cherche depuis deux saisons le profil idoine pour succéder à Jonas Martin. Le RC Lens reste de son côté à l'affût face aux intérêts touchant Seko Fofana et Cheick Doucouré.

Pour aller chercher un bon maintien, plusieurs clubs de bas de classement sont aussi dans l'optique d'aller chercher du caractère et de l'expérience afin de râtisser les ballons. Si Fabien Lemoine ne prolonge pas le FC Lorient rejoindra le Stade Brestois, l'ESTAC et Clermont dans cette quête complexe...

Le buteur n'est pas la star de l'été

Le poste de « N°9 » n'est pas une priorité au sein du PLM. Sauf départ(s), les très gros clubs français sont pourvus. Même si le dossier n'est pas en haut de pile dans l'esprit de Leonardo, le PSG va perdre Moise Kean (voir Mauro Icardi) et sera à l'affût d'une opportunité en fin de Mercato. Du côté de l'OL comme à l'OM, on préfère miser sur un ailier supplémentaire. L'AS Monaco – qui a déjà perdu Stevan Jovetic et pourrait être attaqué sur Wissam Ben Yedder – devrait être le principal animateur du marché des buteurs. Outre le recrutement d'un ailier, l'OGC Nice cherche un cadre d'expérience pour épauler Amine Gouiri et Kasper Dolberg à la finition.

Faute de gros moyens, le FC Nantes (amené à perdre Randal Kolo Muani, Kalifa Coulibaly et Renaud Emond) et l'ASSE vont tenter de débusquer l'oiseau rare à moindre frais. Suite au retour à Paris d'Arnaud Kalimuendo, le RC Lens est à l'affût d'un jeune talent à façonner. A Metz, avec les retours de blessure (Niane, Nguette, Vagner), on regardera davantage un offensif pour remplacer Farid Boulaya plutôt qu'un buteur. En cas de départ de Boulaye Dia, Reims privilégie un Mercato interne sur le poste et des renforts plutôt en soutien de l'avant-centre (ailier gauche ou « n°10 »). Enfin, les promus Troyes et Clermont vont chercher sur tout le front de l'attaque et pas seulement en pointe pour muscler leurs effectifs de Ligue 2.

Pour résumer

Quels sont les besoins et les tendances de l'été sur le Mercato de Ligue 1 ? But ! Football Club vous aide à y voir plus clair...