Nicolas De Tavernost, président de M6 et ex-actionnaire des Girondins de Bordeaux, est pressenti pour être à la tête de la "superpuissance" TF1-M6.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DROITS TV

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes : la fusion TF1 – M6 une option supplémentaire pour la Ligue 1 ?

En début de semaine, les groupes TF1 et M6 ont annoncé leur fusion. Un événement dans le paysage audiovisuel qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour les futurs droits TV... Mais qui ne résoudra pas les soucis estivaux de la Ligue 1.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 des meilleurs vendeurs de la décennie

A l'heure où Vincent Labrune et la LFP tentent d'obtenir le maximum d'argent pour les droits TV de Ligue 1 sur la période 2021-24, chaque événement marquant au sein du paysage audiovisuel français est scruté. Forcément, l'annonce en début de semaine de la fusion à venir entre TF1 et M6 pour former un géant de l'audiovisuel français est suivie de près.

Pour autant, il n'y a quasiment aucune chance que les deux grandes chaînes privées de France ne menacent à court terme le monopole attendu de Canal+ sur la Ligue 1 et ne pousse la chaîne cryptée à revoir sa position actuelle.

Si TF1 et M6 s'étaient toutes deux proposés pour diffuser gratuitement la Ligue 1 en cas de « black-out » avec le départ annoncé de Mediapro, aucun des deux groupes n'avaient jusqu'à présent les reins assez solides pour acheter de réels lots. Certes, les deux avaient réussi à dégotter les droits de l'équipe de France jusqu'en 2022 (contre un chèque de 140 M€) mais leurs moyens ne permettaient pas de batailler pour un feuilleton moins grand public et plus cher comme la première division française.

A court terme, Canal n'est pas menacé

Avec cette fusion, le chiffre d'affaires va exploser. Le mariage TF1 – M6 va s'imposer comme l'incontestable leader du marché publicitaire... Loin devant Canal+ et France Télévisions. Pour autant, et même s'il venait à le souhaiter, le groupe Bouygues – futur propriétaire des deux entités – ne pourra pas se lancer de suite dans la négociation « de gré à gré » avec la LFP. Amorcée en début de semaine, la fusion TF1 – M6 va prendre un peu de temps. Selon l'AFP, et sous réserve que la haute autorité de la concurrence ne s'y oppose pas, cela pourrait durer entre 18 mois et 2 ans. Bien après la reprise du championnat 2021-22 donc.

Aujourd'hui, outre la création d'une chaîne de la LFP pour diffuser la Ligue 1 et la Ligue 2 (encore évoquées en interne depuis quelques jours), les alternatives les plus sérieuses à Canal+ se nomment toujours DAZN, Amazon et Discovery, les trois autres groupes à s'être porté acquéreurs des droits TV de L1 en février dernier. Reste qu'aucun des trois ne souhaite réellement faire sauter la banque sans avoir trouvé au préalable un accord de diffusion … avec Canal+. Le serpent se mord donc toujours la queue.

Pour résumer

Avec la fusion TF1 – M6, Canal+ va voir débarquer sur son sol un nouveau poids lourd télévisuel. Mais cela ne changera rien dans la négociation des droits TV de L1.