PSG, OM, OL, FC Nantes, Stade Rennais : un horizon très inquiétant s'ouvre avec Mediapro
Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DÉPÔT DE BILAN

PSG, OM, OL, FC Nantes, Stade Rennais : un horizon très inquiétant s'ouvre avec Mediapro

La conciliation avec Mediapro patine alors que le groupe sino-espagnol doit régler une nouvelle mensualité à la LFP ce samedi 5 décembre. La tendance n’est pas à l’optimiste.

Le dossier Mediapro prend une tournure chaque jour plus inquiétante. Malgré un climat sous tension autour de la prise d’engagements du groupe sino-espagnol dans son paiement des droits télé, les discussions se poursuivent pourtant tous les jours, avec des réunions formelles au siège de la LFP et en réel.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Une baisse de l'ordre d'un tiers en moins dans les caisses !

Jaume Roures serait également très impliqué dans ce dossier qui verse pourtant dans le pessimisme en raison des problèmes d’emprunt de la Ligue auprès des établissements bancaires. Les clubs de L1 sont inquiets car sans le sous eu égard des retombées de la crise sanitaire. Au point de ne pas pouvoir payer leurs salariés ? « Ça pourrait arriver », concède Jean-Pierre Caillot, président du Stade de Reims. 

Seule certitude avancée par L’Équipe : les montants promis par Mediapro (780 millions d’euros par an pour huit matches de L1 et 34 M€ annuels pour huit rencontres de L2 par journée, entre 2020 et 2024) sont à oublier. RMC Sport confirme : « Les clubs pros doivent se préparer à une baisse substantielle de leurs recettes de droits télé jusqu’en 2024, de l’ordre d’un tiers en moins dans les caisses (...) L’objectif est d’éviter le dépôt de bilan d’une dizaine de clubs professionnels. »