Club Bruges – PSG (0-5) : les 5 héros parisiens du triomphe en Belgique

false

En difficulté durant une heure, le PSG a finalement signé un succès probant face au Club Bruges (5-0). Retour sur les héros du match.

Kylian Mbappé soigne son retour avec un triplé

Quel retour incroyable de Kylian Mbappé qui, en l’espace de 40 minutes sur le pré s’est offert un triplé (61e, 79e et 82e) et a délivré une passe décisive (63e). Non seulement le natif de Bondy est devenu le plus jeune joueur à passer la barre des 15 buts en C1 à 20 ans et 306 jours, dépoussièrant un record de Lionel Messi mais il a montré qu’il avait pleinement récupérer de son pépin musculaire. Impliqué sur 25 buts en 27 matches de Ligue des Champions (dont 17 buts désormais). Des stats incroyables…

Angel Di Maria, pas de buts mais un triplé également

S’il s’est avéré moins précis dans le dernier geste que face à Nice et a manqué une balle de 2-0 seul face à Simon Mignolet (14e), « Fideo » a encore été décisif… Et pas qu’un peu. Après un contrôle de la tête en pleine course, l’ancien Mancunien a servi Mauro Icardi d’un extérieur du pied délicieux pour le 1-0 (7e), il est à l’origine du 2-0 de Mbappé (61e) et contre le défenseur belge sur le 3-0 (63e) et signé un triplé de passes décisives en servant à deux reprises l’attaquant français (79e et 82e). Comme le rappelle Opta, seul Edinson Cavani a été plus décisif pour le PSG en Ligue des Champions sur les quatre dernières années.

Mauro Icardi, tueur de surface

L’Argentin touche peu de ballons dans la zone de vérité mais se montre diablement efficace. Comme l’a rappelé Opta, le joueur prêté par l’Inter Milan a frappé cinq fois en Ligue des Champions, a cadré à cinq reprises … Et a conclu trois de ses actions contre Galatasaray et sur la pelouse de Bruges (doublé). Sur ses deux buts du jour, Icardi a fait étalage de sa palette de finisseur : un bon appel pour passer devant son défenseur et une reprise propre en première intention.

Thomas Tuchel, victoire tactique

Thomas Tuchel a justifié ses drôles choix avant le match sur RMC Sport, il avait aligné des joueurs prêts au combat sur 90 minutes en rentrant ses armes offensives (Mbappé, Cavani) par la suite. « On s’attend à un pressing de Bruges », avait glissé l’Allemand, misant sur le physique d’Eric Maxim Choupo-Moting pour s’immiscer dans la bataille. Le pressing et l’agressivité belge, Paris l’a subi en première période, peinant à sortir proprement les ballons alors qu’il y avait de la place dans le dos des défenseurs. En revanche, le plan a payé avec l’entrée rapide de Mbappé (52e) dont la vitesse a mis au supplice l’arrière garde belge. Si Edinson Cavani n’a pas pu rentrer à cause des blessures d’Herrera et Meunier, le coup est une réussite totale.

Thiago Silva, un « Monstro » monstrueux

Dans une équipe du PSG qui a souvent été bousculé durant une heure, le « roc brésilien » a rayonné. Outre ses nombreuses interventions autoritaires, « O Monstro » est à créditer d’une ouverture lumineuse pour Angel Di Maria sur le but de Mauro Icardi (7e). Un geste génial qui prouve combien Thiago Silva reste précieux à Paris.

Arnaud Carond