Lorient – PSG (0-1) : ces carences criantes qui n’ont pas dû rassurer Tuchel

false

Si le PSG a réussi à obtenir la qualification sur la pelouse de Lorient (1-0), c’est au terme d’une prestation pas totalement maîtrisée.

Kurzawa, Draxler, remplaçants pas si fiables

Alors que le calendrier du PSG ne cesse de s’alourdir en ce début d’année, Thomas Tuchel sait qu’il va devoir compter sur tout son effectif pour gérer ces échéances. Seulement, certains ne rassurent pas sur leur fiabilité. Layvin Kurzawa, qui avait peut-être la tête à la négociation de son contrat avec Arsenal, a souffert tout au long de la soirée. Son côté a régulièrement été emprunté par les Lorientais qui ont aussi profité de son déchet régulier, tant balle au pied que dans ses interventions. Le constat n’est guère plus reluisant pour Julian Draxler. Chargé d’orienter le jeu parisien derrière Icardi, l’Allemand a livré une partition très décevante, ne faisant quasiment aucune différence dans ses prises de balle.

Di Maria, Icardi, loin d’être fantastiques

Depuis quelques semaines, la question occupe le devant de la scène au PSG. Le club de la capitale peut-il jouer durablement avec ses 4 Fantastiques ? Ce soir, on a surtout eu l’impression que sans les deux plus grosses stars, Neymar et Mbappé, laissées sur le banc, Di Maria et Icardi avaient bien du mal à faire honneur à leur statut. Pour l’avant-centre argentin, il semble désormais acquis que si son équipe ne joue pas bien, il aura du mal à briller par lui-même. Angel Di Maria, plus décevant encore, a montré un déchet et une désinvolture inhabituelle. Quand Mbappé et Neymar ont fait défaut par le passé, il était présent au rendez-vous. Pas ce soir.

Gueye, un doute qui se confirme

Idrissa Gueye avait démarré son aventure parisienne avec quelques prestations de haute volée, notamment contre le Real Madrid en Ligue des champions. Ces derniers temps, l’ancien milieu du LOSC et d’Everton a du mal à montrer son impact dans le jeu, et cela s’est confirmé face à Lorient. Contrairement à un Paredes qui, à défaut d’être brillant balle au pied, a au moins mis le bleu de chauffe pour faire le ménage, le Sénégalais s’est montré assez peu à son avantage. Un coup de mou qui pourrait compliquer ses chances d’être considéré comme un titulaire pour la grande échéance de Dortmund.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014