PSG – AS Monaco (3-3) : Tuchel s’agace, Neymar lâche un souhait pour cet été

true

Après le magnifique match entre le PSG et l’AS Monaco, Thomas Tuchel et Neymar se sont longuement exprimés devant la presse.

Et le coach allemand en a profité pour régler quelques comptes, notamment au micro de Canal Plus. L’entraîneur du PSG n’a pas hésité, face aux questions sur son 4-4-2 qui n’a pas bien fonctionné, à tacler la versatilité de la presse. « On a gagné 6-0 contre une équipe de 6e division, puis 6-1 contre une équipe de Saint-Etienne à 10. Après ça, vous avez dit: ‘vous avez trouvé votre structure, vous avez votre structure contre Dortmund…’ Qui a dit que ça ne marchait pas comme ça? C’est moi ou vous? C’est moi ! Et maintenant, c’est à moi de dire, ‘je ne suis pas sûr, c’est quelque chose auquel je dois encore réfléchir?’ J’ai toujours dit que je réfléchissais. C’est la même chose aujourd’hui. »

Un agacement que Thomas Tuchel a d’ailleurs étiré par la suite en conférence de presse, toujours sur le même sujet… Neymar, de son côté, s’est longuement exprimé face aux médias. Et dans des propos relayés par Goal, le prodige brésilien auteur d’un match réussi a mis son équipe face à ses responsabilités en terme de solidarité. « Le PSG peut jouer dans n’importe quel système. Nous devons nous entraider. Nous, les attaquants, on sait que notre fonction première est de marquer, mais nous devons aussi aider l’équipe. »

Par ailleurs, Neymar a évoqué l’été prochain. Non pas un nouvel épisode pour un retour au FC Barcelone, mais ses souhaits pour la sélection. Le numéro 10 a en effet confié qu’il rêvait de disputer la Copa America puis les JO avec le Brésil. Tout en étant conscient des réalités… « Vous me connaissez bien. Je suis disponible pour jouer les deux compétitions, mais je pense que ce sera un petit peu compliqué. Il y aura une saison à commencer en club. La dernière fois, quand j’étais au Barca, ils ne voulaient pas me laisser à la disposition de la sélection. Il faut en parler pour voir ce qui est le mieux. J’espère être à 100% pour aider le Brésil d’une manière ou d’une autre ».

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014