PSG – Bayern Munich (0-1) : Neymar, Mbappé, Coman... Les enseignements de la défaite parisienne
par Julien Pédebos

PSG – Bayern Munich (0-1) : Neymar, Mbappé, Coman... Les enseignements de la défaite parisienne

Le PSG a perdu la finale de Ligue des champions face au Bayern Munich (0-1). Un résultat finalement logique au vu de la supériorité bavaroise.

Ce PSG est tombé contre plus fort que lui

Même si les Parisiens pourront légitimement nourrir de gros regrets au regard des opportunités certaines qu'ils n'auront pas su convertir, un constat s'impose toutefois. Le Bayern Munich était meilleur et c'est donc avec une certaine logique qu'il s'est imposé. Dans le jeu, le pressing et la force collective des Bavarois auront régulièrement empêché les Parisiens d'évoluer convenablement. Avec une possession de balle quasiment aux deux tiers, les hommes de Hans-Dieter Flick ont globalement imposé leur rythme sur la rencontre.

Neymar, faux neuf mais vrai souffrance

Lors de la large victoire du PSG face à Leipzig, Thomas Tuchel avait trouvé un bon moyen d'aligner le trio Neymar, Mbappé et Di Maria dans un 4-3-3. Le Brésilien avait excellé en position de faux numéro neuf très axial. Face au Bayern, c'est probablement cette même position qui a fait souffrir la star parisienne. Le Brésilien s'est souvent montré très isolé en position haute, pas toujours suivi dans ses volontés de pressing parfois désordonnées. S'il s'est créé une énorme occasion bien stoppée en première période par Neuer, le numéro 10 parisien a surtout retrouvé du peps en redescendant un peu plus après la pause. Mais sans un résultat décisif pour les siens.

Coman, le respect d'une tradition douloureuse

C'est une légende qui est apparue au fur et à mesure des années. Le PSG, quand il a croisé la route d'anciens joueurs du club de la capitale, a souvent vu ces derniers se distinguer en trouvant la faille. Ce dimanche soir, Kingsley Coman a fait honneur à la tradition en débloquant le compteur en position idéale. Mais Coman n'a pas fait que cela puisque l'ailier français a été le principale danger du Bayern. Thilo Kehrer a beaucoup souffert face à la vitesse et la facilité de dribble du joueur de l'équipe de France.

Mbappé, un Final 8 bien frustrant

Avec sa sérieuse blessure à la cheville contractée en finale de la Coupe de la Ligue, Kylian Mbappé est arrivé diminué pour ce Final 8 de Ligue des champions. Et c'est quand il aura évolué dans un rôle de joker, face à l'Atalanta Bergame, que l'attaquant français aura finalement été le plus à son avantage. Discret face à Leipzig, Mbappé a également connu une soirée compliquée face à la défense du Bayern Munich. Souvent pris à deux voire à trois, le prodige français a fait quelques différences, obtenu quelques fautes, mais son impact a été globalement insuffisant. Surtout, on retiendra que l'attaquant du PSG a loupé une énorme opportunité d'ouvrir le score juste avant la pause. Un manque d'efficacité offensive qui devrait encore faire parler.