PSG : distanciation, masques... Le président du CUP la joue franc-jeu sur le fiasco du Parc
par butfootballclub

PSG : distanciation, masques... Le président du CUP la joue franc-jeu sur le fiasco du Parc

Le comportement des Ultras du PSG lors du match amical PSG – Beveren a fait couler beaucoup d'encre. Le président du CUP s'en explique.

Dans les colonnes du Parisien, le président du Collectif Ultras Paris Romain Mabille revient sur le comportement des supporters du PSG lors de leur retour au Parc face à Beveren. L'absence de port de masque et de distanciation a marqué les esprits. Si Mabille « pensait que le masque serait porté », il reconnaît que les choses étaient forcément « compliqué(es) pour la distanciation ». Morceaux choisis.

Un mea-culpa sur l'organisation

« On a sous-estimé l'engouement qu'il allait y avoir. On s'est laissé aller par l'enthousiasme du match. On l'a très mal géré, je suis entièrement d'accord, mais on n'est pas irresponsables. On discute depuis des semaines sur la manière de revenir au stade et en sécurité. Il n'y avait pas de mauvaise volonté de notre part. (…) On avait tous la volonté de se retrouver et que ça se passe bien. Eux et nous, on a négligé pas mal de choses et sous-estimé certaines. On a pris la décision de venir ensemble et on parle encore ensemble. »

Des réponses aux critiques de Goze et Maracineanu

« Paul Goze ? Ça fait deux mois que ce monsieur n'est pas présent aux réunions auxquelles il est censé participer sur ces sujets. Il arrive et il tire sur tout le monde. C'est un peu facile. Roxana Maracineanu ? Le jour du match, la ministre a posé dans une salle fermée avec des dizaines de personnes, sans masque, alors forcément les gens rigolent. C'est petit de nous taper dessus quand on a fait la même chose avant »

Les Ultras reviendront face au Celtic

« Je pense qu'on viendra mardi,. On va essayer de démontrer qu'on est capable d'avoir un comportement responsable, même si l'ambiance en pâtit. Le PSG aimerait qu'on soit là en respectant toutes les consignes. C'est faisable, on cherche la meilleure formule. On n'a pas de volonté de désobéissance. »

Pas d'Ultras parisiens pour les finales de Coupe

« Même avec 1 000 places, comment aurait-on choisi parmi nos membres? Et quelle image aurait-on renvoyée aux 38 000 abonnés du Parc si on avait obtenu ces 1 000 places en en laissant 200? »