PSG : la direction dégoupille après un sondage anti-Neymar !

PSG : Neymar aurait encore manqué de respect au club !

Le PSG n’a pas supporté que RTL publie les résultats d’un sondage polémique sur l’attitude de Neymar sur les terrains.

Lassé d’être régulièrement attaqué par les médias, le Paris Saint-Germain a désormais décidé de se défendre. Déjà en guerre contre L’Equipe, le club de la Capitale a réagi avec virulence, par le biais d’un communiqué, à un sondage de RTL concernant Neymar.

Dans ce sondage Odoxa, 84% des Français et 78% des amateurs de football estimeraient que Neymar « en fait trop et pratique un jeu dangereux pour lui-même en provoquant inutilement les défenseurs ». Un sondage cautionnant indirectement la faute du Strasbourgeois ayant causé l’absence pour 10 semaines de la star brésilienne. Pour la direction parisien, s’en est trop !

Le PSG est choqué

Remettant en doute la « fiabilité de cette enquête », le PSG s’interroge : « Faut-il rire ou pleurer à la lecture d’un tel résultat ? Dans le monde entier, qui fait le plus rêver les enfants et tous les amoureux de ce jeu ? Neymar Jr ou l’un quelconque de ses derniers adversaires ? En allant au bout de la logique de drôle de sondage, aurait-on dit, à l’époque, que Pelé, George Best, Johan Cruyff, Diego Maradona, Ronaldo « Fenomeno » ou Zinédine Zidane en faisaient « trop » ? Aurait-on osé dire, en leur temps, que Mustapha Dahleb, Safet Susic, Rai, Jay-Jay Okocha et Ronaldinho en faisaient « trop » sous le maillot du Paris Saint-Germain ? Et, sous d’autres cieux de notre Championnat, la France aurait-elle cautionné les gestes de ceux qui auraient envoyé à l’infirmerie les Raymond Kopa, Dominique Rocheteau, Alain Giresse, Glenn Hoddle, José Touré, Chris Waddle, Sonny Anderson et autre Eden Hazard au prétexte que leur gestuelle pouvait être perçue par l’adversaire comme une « provocation » ? »

L’arbitrage pointé du doigt

Voyant ce sondage anti-Neymar comme un risque sur l’avenir des artistes du foot en Ligue 1, Paris apporte quelques chiffres visant à démontrer que la protection de l’ancien Barcelonais était mal assurée par les arbitres français : « Cette saison, en Ligue 1, 44 fautes visant Neymar Jr ont été sifflées, soit 3,3 par match en moyenne ; en Ligue des champions (37 fautes sifflées), cette moyenne par match grimpe à 5,9… En Ligue 1, compétition réputée très rugueuse, les adversaires du PSG reçoivent 1,3 carton par match en moyenne ; en Ligue des champions, la moyenne monte à 3,2… » Les arbitres français ne sifflent donc pas assez et ne sanctionnent que trop rarement selon le PSG.

Arnaud Carond