PSG : la justice brésilienne se retourne contre l’accusatrice de Neymar

false
PSG : la justice brésilienne se retourne contre l'accusatrice de Neymar

Pour son manque de retenue concernant la police, Najila Trindade, la femme qui accuse Neymar de viol, va être traduite en justice.

Alors que Neymar Jr doit être entendu cette après-midi par la justice brésilienne suite à la plainte pour viol dont il fait l’objet, son accusatrice Najila Trindade continue d’avoir de gros soucis. Lâchée par deux avocats depuis le début de l’affaire il y a une dizaine de jours, la jeune femme de 27 ans fait désormais l’objet d’une plainte… de la police brésilienne.

Najila Trindade attaquée pour diffamation…

Assurant que les preuves du viol étaient sur une tablette qui aurait été volée à son domicile, Najila a clairement accusé les autorités d’être à l’origine du larcin : « La police est-elle achetée ? Ou suis-je folle ? », a balancé la victime présumée à la télévision locale STB.

Une sortie qui n’est pas passée puisque, comme le rapporte Foot Mercato, le syndicat des commissaires de l’état de São Paulo et l’association des chefs de police ont publié un communiqué visant à contre-attaquer pour diffamation : « Cette supposition (…) souille l’image de toute une institution. Les déclarations de Najila Trindade à la presse (…) ont entaché l’honneur de la police en tant qu’institution et celui des enquêteurs ».

Et Neymar pour cyber criminalité ?

Si le dossier d’accusation à l’encontre de Neymar ne semble plus très épais aujourd’hui du fait du manque de preuves, la star du PSG devra néanmoins répondre de ses actes pour des faits de « cyber-criminalité ». La délégué en charge de l’enquête Juliana Bussacos va notamment chercher à savoir comment des photos et conversations privées se sont retrouvées sur Instagram. Les photos de Najila Trindade ayant été partagée sans le consentement de cette dernière, la justice va notamment chercher à savoir à qui Neymar a transmis ces clichés.

Arnaud Carond