PSG : la qualif en C1, Tuchel, Mbappé au Real, Platini… Leonardo a réponse à tout !

false

A l’issue de la victoire du PSG face à Bruges (1-0), Léonardo est sorti de son silence en zone mixte et au micro de « RMC Sport ». Le directeur sportif francilien avait des choses à dire et des polémiques à éteindre. Morceaux choisis.

Sur la qualification

« Quatre victoires, il n’y a que le Bayern Munich qui a aussi réussi à faire cela. C’est difficile pour tout le monde. Bruges a très bien joué. On a beaucoup de choses à faire encore. C’est très important d’être qualifiés. On sait que ce sera une saison difficile. Il y a encore beaucoup de choses à régler. On a eu beaucoup de blessures, huit, ces derniers mois. Mais on est premiers en Ligue 1 et on est qualifiés en Ligue des champions. On est persuadé que ce sera très difficile cette année. »

Sur la prestation de Keylor Navas

« Il a été fondamental. Son penalty arrêté ? C’est comme marquer un but qui qualifie le club. Il a donné de l’énergie à l’équipe. C’est un gardien qui va nous apporter de la tranquillité et de la sérénité. »

Sur les rumeurs de départ de Thomas Tuchel

« J’ai vu qu’on parlait de départ. On est en contact direct, on parle de plein de choses. L’entraîneur à ses idées, on ne m’a jamais demandé de partir, il n’y a pas d’histoire, il n’y a rien. »

Sur les prolongations de Cavani et Silva

« Cavani ? L’histoire va bien finir avec le club. Nous sommes très clairs avec lui et Thiago Silva. Ils sont dans leur dernière année de contrat, on va avancer et décider ensemble. Il n’y a pas de doute sur la valeur de ces joueurs. Ils doivent bien finir ou rester mais en étant bien. On n’a pas de timing, ce sera notre sentiment, nos conversations. On va décider ensemble. C’est important de bien finir ou de bien continuer. »

Sur la rumeur Mbappé au Real Madrid

« Ça agace un peu, ce n’est pas le moment de parler de ça. Il lui reste deux ans et demi de contrat. Kylian est très important pour nous. C’est le meilleur jeune joueur français. Ce n’est pas le moment de le déstabiliser. »

Sur les attaques de Michel Platini contre le PSG

«Ce n’est pas la première fois. Il avait dit la même chose quand QSI était arrivé ici en 2011. Je ne vais pas parler de racisme, je vais laisser ça de côté. Mais on va parler de jalousie. Quand il dit que Mbappé « va trop vite », c’est de la jalousie aussi. Comme dit le proverbe français : « il vaut mieux faire envie que pitié ».»


Arnaud Carond

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008